Christophe Boudot (RN) sur le vote annoncé aux européennes de M. Kotarac

Suite à l’annonce du conseiller régional de “La France Insoumise” (LFI), Andréa Kotarac”, de voter pour la liste du Rassemblement National (RN) aux européennes de 2019, le président du groupe RN à la Région Auvergne-Rhône-Alpes s’est prononcé le lendemain, 15 mai, sur France 3. Par ailleurs, Andréa Kotarac a également annoncé de vouloir quitter LFI et son groupe des écologistes RCES à la Région.

Andréa KOTARAC : une décision courageuse

Communiqué du groupe RN – 15 mai 2019

Andréa KOTARAC, conseiller régional de La France Insoumise (LFI) d’Auvergne Rhône-Alpes vient d’annoncer sur BFM-TV son soutien à la liste de Jordan BARDELLA aux élections européennes. Je salue cette décision courageuse et ce soutien désintéressé de la part d’un homme qui vient de la gauche mais dont les convictions souverainistes et républicaines sont plus fortes que les chicailleries politiciennes.

Lire la suite

Incendie de Notre-Dame de Paris : une tragédie nationale

Communiqué du groupe RN – 16 avril 2019

Les mots nous manquent aujourd’hui pour décrire la détresse de nos compatriotes face à l’ampleur du désastre. Croyants ou pas, nous avons été bouleversés par l’incendie qui a ravagé la nuit dernière la CATHEDRALE NOTRE-DAME DE PARIS, l’âme de la France, ce pilier spirituel et architectural du sentiment national.

Au-delà des suites judiciaires qu’il appartiendra de donner, la question de la restauration de cet édifice symbole de la Nation française se pose.

La gestion des ressources patrimoniales relève bien évidemment des prérogatives régaliennes de l’Etat. Pour autant, devant l’ampleur d’un désastre qui frappe ce symbole national, le devoir de sauvetage concerne chaque Français. Lire la suite

La Région vous taxe à la pompe

Tribune libre parue dans La Région Auvergne – Rhône-Alpes 6 / Printemps 2019

Savez-vous que la Région elle aussi prélève des taxes sur le gazole et l’essence à la pompe ? C’est la TICPE. Pendant des années, Laurent WAUQUIEZ a maintenu cette taxe à son taux maximal autorisé par la loi. La gauche avant lui avait fait de même. Le 11 octobre dernier encore, il a rejeté notre demande de baisser cette taxe. Mais c’était sans compter avec le ras-le-bol des gilets jaunes. Pour ne pas être complètement discrédité, il l’a finalement baissé. Les masques tombent.

Plate-forme Amazon – Saint Exupéry

Communiqué du groupe RN – 2 avril 2019

Depuis 6 mois la nouvelle court de l’implantation d’une plate-forme logistique de 50 000 m² du groupe Amazon aux abords de l’Aéroport de Saint Exupéry.

Nul doute que le trafic aérien engendré convient au gestionnaire de l’aéroport. Nul doute aussi que la municipalité qui autoriserait cette implantation y trouverait son intérêt, sans compter les propriétaires du terrain.

A l’heure où on se bat sans résultat, et pour longtemps encore compte tenu du modèle économique et des rapport stratégiques entre états, pour faire payer leur dû au GAFA, il est aberrant voire criminel de leur faciliter le travail.

L’argument de la création de 1700, 2000, 2500 emplois, non qualifiés par définition (l’imprécision devrait d’ailleurs attirer l’attention), est fallacieux car les modèles pour les remplacer par des drones dans les tâches d’assemblage des commandes existent déjà. En revanche la destruction d’emplois qualifiés par concurrence déloyale est d’ores et déjà actée.

C’est le même raisonnement de création factice d’activité économique, la recherche de la solution de facilité masquant d’ailleurs toutes les formes de connivence, qui a permis l’implantation massive dans notre pays de la grande distribution financiarisée. Lire la suite

Vœu du RN : Opposition à l’Implantation d’une Plate-forme Logistique d’Amazon à Saint-Exupéry (avec vidéo)

Vœu du groupe RN, suivi de sa présentation (vidéo) par Bruno Desies

Opposition à l’Implantation d’une Plate-forme Logistique d’Amazon à Saint Exupéry

Exposé des motifs :

Depuis 6 mois, la nouvelle court de l’implantation d’une plate-forme logistique de 50 000 m² du groupe Amazon aux abords de l’Aéroport de Saint Exupéry. Nul doute que le trafic aérien engendré convient au gestionnaire de l’aéroport. Nul doute aussi que la municipalité qui autoriserait cette implantation y trouverait son intérêt sans compter les propriétaires du terrain. A l’heure où on se bat sans résultat, et pour longtemps encore compte tenu du modèle économique aussi bien que des rapports stratégiques entre états, pour faire payer leur dû au GAFA, il est aberrant voire criminel de dérouler le tapis rouge à ces entités et de créer des situations irréversibles. L’argument de la création de 2000 emplois (non qualifiés par définition) est fallacieux car les modèles pour les remplacer par des drones dans les taches d’assemblages des commandes existent déjà. En revanche la destruction d’emplois qualifiés par concurrence déloyale est d’ores et déjà actée. Le Rassemblement National demande que la Région s’oppose par tous les moyens à sa disposition, notamment sa participation au conseil d’administration de l’aéroport, ses leviers dans la mise en œuvre des politiques territoriales, économiques, etc. pour empêcher cette implantation. A défaut de taxer les GAFA à leur juste niveau, on peut au moins les obliger à utiliser les infrastructures existantes qui, elles, payent leurs impôts au centime près. Lire la suite

La mémoire en héritage : la Région s’engage contre l’antisémitisme (avec amendement)

Intervention d’Anne-Françoise Abadie-Parisi et de Christophe Boudot – 29 mars 2019

Rapport n° 2750

Le 29 mars 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Anne-Françoise Abadie-Parisi s’est prononcée sur le rapport de l’Exécutif de Laurent Wauquiez sur la lutte contre l’antisémitisme :

Monsieur le président, chers collègues,

Je suis la mère d’une jeune femme soldat d’une unité de combat de l’armée israélienne dans la vallée de l’Arava au sud du Néguev, entre la frontière égyptienne et la frontière jordanienne, et auparavant rescapée avec mes deux filles alors très jeunes, de l’attentat du bus numéro 5 de la rue Dizingoff à Tel Aviv, en octobre 1994 qui a fait 30 morts et 50 blessés.

Par conséquent, je me sens autorisée à parler aujourd’hui devant vous des menaces qui pèsent sur la vie des juifs. Bien sûr Israël n’est pas la France, mais en Israël comme en France, l’agresseur est le même. Lire la suite

Question orale : concernant le Pass Illico solidaire et les demandeurs d’asile bénéficiaires

Question orale du groupe RN présentée par Antoine Mellies – 29 mars 2019

Le 28 mars 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Antoine Mellies a posé une question orale à Laurent Wauquiez sur le nombre de demandeurs d’asile bénéficiaires du Pass Illico solidaire et les coûts pour le contribuable :

Monsieur le Président,

A l’occasion de la dernière commission transport qui s’est tenue le jeudi 4 octobre 2018, nous avons évoqué la question de la mise à disposition du Pass TER Illico solidaire aux migrants qui justifient du dépôt d’une demande d’asile. Ce Pass valable un an, octroie une réduction de 75% sur l’ensemble du réseau TER et Car de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Il génère donc un coût non négligeable pour notre collectivité.

Pour l’année 2017, près de 8675 migrants ont déposé une demande d’asile dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et sur l’ensemble du territoire, ce sont 121 912 migrants qui bénéficient de l’allocation pour demandeur d’asile. Par conséquent ce sont autant de personnes éligibles au Pass illico solidaire et peuvent donc bénéficier d’une réduction de 75% sur les billets TER. Lire la suite

Question orale : concernant « La Transalpine »

Question orale du groupe RN, présentée par Anne-Francoise Abadie-Parisi – 29 mars 2019

Le 28 mars 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Anne-Françoise Abadie-Parisi à posé une question orale à l’Exécutif de Laurent Wauquiez sur le financement de la Transalpine :

Monsieur le Président,

L’association « la Transalpine » qui mêle élus et industriels en toute discrétion (cf. son site web) a pour but de promouvoir dans tous les azimuts la ligne ferroviaire du Lyon-Turin. Basé à Lyon, le Comité pour la Transalpine Lyon-Turin (c’est son nom complet) s’est par ailleurs signalé depuis 2009 au Registre de transparence européen comme une activité de lobbying auprès de l’Union Européenne (bien qu’elle le réfute dans la presse) et de la Haute-autorité pour la transparence de la vie publique.

Lobbying efficace puisque la Région Auvergne-Rhône-Alpes l’a financé en 2018 pour un montant de 119 123 euros, soit un peu plus que les 27% de son budget. Lire la suite