Adaptation des secteurs agricole, alimentaire et forêt-bois face au changement climatique

Intervention de Christophe Boudot – 16 octobre 2020

Rapport n° 4514

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 16 octobre 2020, Christophe Boudot (RN) a soutenu la filière forêt-bois, alimentaire et l’agriculture dans le cadre de l’adaptation de ces secteurs aux conséquences du changement climatique :

Vœu : Contre la fermeture de 14 réacteurs nucléaires

Vœu présenté par Vincent Lecaillon

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 9 juillet 2020, Vincent Lecaillon a demandé par un vœu à la Région qu’elle sollicite l’Etat en faveur d’un sursis pour les 14 réacteurs nucléaires menacés de fermeture en France. Voici son intervention et les réactions désolantes des autres groupes politiques :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Logo-RN.jpg.

Exposé des motifs :

Lundi 29 juin, le second réacteur de la Centrale nucléaire de FESSENHEIM a cessé de fonctionner ; sa fermeture s’inscrit dans l’engagement de la France de réduire la part du nucléaire dans son mix énergétique : de 71% à 50% de l’électricité produite à l’horizon 2035.

Or si le risque d’accident nucléaire n’est pas nul, il reste minime et le sera de plus en plus grâce aux retours d’expériences acquises.

Également, si les déchets restent un problème, celui-ci sera résolu par l’évolution des techniques, avec par exemple les centrales de 4ème génération, celles à fusion nucléaire, ou l’utilisation du laser à haute intensité qui permettra de réduire la radioactivité des déchets d’une durée d’un million d’année à … 30 minutes.

Lire la suite

Une Région qui réconcilie économie et environnement

Intervention d’Alexis Jolly – 8 juillet 2020

Rapport n° 4164

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 8 juillet 2020, Alexis Jolly a critiqué la politique “écologique” de Laurent Wauquiez qui se rend à l’idéologie de l’extrême gauche :

Monsieur le Président, chers collègues,

La lecture de ce rapport fait apparaitre un incroyable virage à gauche de l’exécutif régional au plus grand bonheur de l’extrême gauche, qui ne devrait pas manquer de crier à la paternité de ces propositions.

Aujourd’hui on voudrait faire croire que l’extrême gauche détient le monopole de l’écologie. Or ils ne détiennent que le monopole de l’écologie punitive, ou de l’écologie par les carabines lorsqu’il s’agit d’exterminer les ours et les loups dans les Pyrénées ou dans les Alpes.

Alors il n’appartient qu’à vous Mr le Président d’exercer l’écologie de bon sens qui doit désormais impérativement primer sur l’idéologie marxiste cachée sous le vert feuillage des écologistes.

Lire la suite

Plan de la valorisation de la pêche

Explication de vote d’Eric Faurot – 20 décembre 2019

Rapport n° 3744

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 20 décembre 2019, Erik Faurot (RN) s’est prononcé sur le plan de valorisation de la pêche :

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Notre groupe votera la poursuite de ce partenariat avec l’ARPARA, comme nous avions d’ailleurs validé son initiation voici à peu près deux ans. Nous le voterons avec, une fois n’est pas coutume, un certain enthousiasme au regard des différentes actions qui ont pu être menées, aussi bien dans le domaine de la découverte du loisir de la pêche que dans l’aménagement des sites, la restauration des milieux aquatiques, ou encore la gestion des populations piscicoles. 

La pêche de loisir dans notre région, forte de ses 250 000 adhérents, est devenue aujourd’hui garante de la préservation du milieu, et ce, de diverses façons. En palliant l’absence d’étude d’impact sur la qualité des écosystèmes aquatiques et en particulier sur la faune piscicole, en gérant efficacement le phénomène de surpêche, et bien sûr en luttant contre le braconnage. En étudiant aussi et en produisant une information scientifique sur le cycle de vie des espèces. Autant de démarches vertueuses aujourd’hui parfaitement intégrées au mode de comportement des pêcheurs actuels. Il faut évidemment poursuivre dans cette voie. Nous notons au passage que les objectifs fixés ont été assez largement atteints grâce sans doute à une atmosphère de confiance qui s’est instaurée entre la région et l’ARPARA. 

Lire la suite

Communication et débat sur la proposition de rapport du groupe RCES

Explication de Richard Fritz – 20 décembre 2019

Rapport n° 3758

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 20 décembre 2019 : Richard Fritz (RN) prend la parole pour se moquer d’une proposition de rapport de la part du groupe des Verts (RCES) en faveur de l’idéologie naturaliste :

Monsieur le Président,

Si chacun peut se féliciter des orientations du programme régional de la filière Forêt -Bois, mais aussi dans les grandes lignes des propositions du groupe RCES pour l’arbre hors forêt, le réchauffement climatique est, une fois de plus, affirmé comme une religion, comme on l’a entendu asséner.

Le RCES nous promet l’apocalypse de notre faute à nous, peuple des sources et des forêts. Avec cet héritage qui nous est propre, serions-nous devenus trop stupides pour ne pas planter des arbres partout où c’est possible, partout où notre cadre de vie s’en trouverait amélioré ? Faut-il encore que la Région invente des comités Théodule pour contraindre et obliger en finançant, cela va de soi, les acteurs locaux ?

Lire la suite

Programme régional de la filière forêt-bois

Explication de vote de Charles Perrot, 20 décembre 2019

Rapport n° 3741

Le 20 décembre 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Charles Perrot, président du groupe RN, a commenté le plan régional de la filière forêt bois :

Monsieur le Président, chers collèges,

Nous voterons avec plaisir le programme régional de la filière forêt-bois, d’autant plus que demain la Russie inondera le marché du bois avec ses résineux de qualité médiocre venant du fond de la toundra.

En France, nous produisons l’excellence (douglas, chêne… soit des bois de haute qualité mécanique et durable). Nous pouvons dés lors nous orienter vers une position de fournisseur de bois de haute qualité, d’autant que notre forêt est vieillissante, soit beaucoup de bois à maturité sur pieds. Nous avons donc les disponibilités pour alimenter un marché de taille continental (l’Europe). Par notre virage stratégique vers des résineux « bois rouges » (douglas, et même mélèzes) nous pourrons occuper des marchés de niche à haute valeur ajoutée. Le douglas, certes plus cher à l’achat a également l’avantage de ne pas avoir besoin de traitement. Donc beaucoup de potentiel pour l’avenir de la sylviculture française.

Lire la suite

Approbation du plan régional de prévention et de gestion des déchets (PRPGD) (avec amendement)

Intervention de Maxime Chaussat – 19 décembre 2019

Rapport n° 3746

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 19 décembre 2019 : Maxime Chaussat (RN) s’est prononcé pour le plan régional de prévention et de gestion des déchets, proposé par l’Exécutif de Laurent Wauquiez :

Monsieur de Président, chers collègues,

Comme nous le rappelle le préambule du rapport : « La loi NOTRe adoptée en 2015 a transféré des Départements aux Régions la compétence relative à la planification des déchets non dangereux et des déchets du BTP.»

Et les objectifs nationaux en la matière sont extrêmement ambitieux : « réduire de 10% les déchets ménagers (entre 2010 et 2020), réduire de 50% les déchets admis en installations de stockage (entre 2010 et 2025), porter à 65% les tonnages orientés vers le recyclage ou la valorisation organique en 2025, et recycler 70% des déchets du BTP en 2020. »

Lire la suite

La Région solidaire avec ses agriculteurs

Explication de vote de Christophe Boudot – 19 décembre 2019

Rapport n° 3775

Le 19 décembre 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Christophe Boudot (RN) a exprimé la solidarité du groupe RN avec les agriculteurs attaqués par des extrémistes écolos incendiaires :

Monsieur le Président,

Il est évident que la situation des agriculteurs est suffisamment désespérée pour ne pas les aider directement lorsqu’ils sont accablés. Le cas de cette exploitation est tout à fait intolérable. On parle aujourd’hui d’agribashing, attitude détestable qui vise à traiter l’agriculteur, le viticulteur, l’éleveur, d’empoisonneur, de champion de la maltraitance alors que ce monde paysan nous nourrit, entretient et magnifie nos espaces verts et nos espaces patrimoniaux. 

Cet agribashing, du fait de terroristes de la pensée et d’activistes minoritaires, cruels, sectaires, parfois issus de l’extrême gauche, ne doit pas nous faire oublier les véritables raisons de la désespérance agricole, notamment la mondialisation sauvage, les normes toujours plus incompréhensibles, et les traités européens qui livrent nos exploitations à une mort certaine, que certaines personnes sur ces rangs ont votés à Bruxelles ou au moment de la ratification au Palais Bourbon. Certains se sont abstenus, ce qui revient finalement au même.

Lire la suite

Plan exceptionnel de soutien à la Drôme, l’Ardèche et l’Isère

Explication de vote de Christophe Boudot – 19 décembre 2019

Rapport d’urgence

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 19 décembre 2019, Christophe Boudot (RN) s’est prononcé en faveur du plan exceptionnel de soutien aux départements sinistrés par un tremblement de terre et par les intempéries qui l’ont suivies :

Monsieur le Président,

Vous l’avez dit, notre région a été frappée durement par un séisme d’une magnitude de 5,4 sur l’échelle ouverte de Richter. L’épisode important de neige qui a suivi ce séisme et ce dernier, ont entraîné d’énormes difficultés pour les réseaux routiers, ferroviaires, électriques et pour un pan entier de notre bâti patrimonial. 500 000 foyers privés d’électricité dont certains pendant plus de dix jours. 

La Région doit se trouver aux côtés de toutes les familles touchées, des lycées endommagés, de toutes les entreprises que l’on oublie souvent alors qu’elles sont obligées de cesser leurs activités indirectement ou directement, et des arboriculteurs qui ont tout perdu. 

Ce sont là des compétences directes de la Région et sur une aide d’urgence bien légitime. En conséquence, mon groupe votera pour ce rapport. Je vous remercie.

Engagement de la procédure de révision de charte – Parc naturel régional du Massif des Bauges

Explication de vote d’Alain Breuil – 17 octobre 2019

Rapport n° 3492

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 17 octobre 2019 : Alain Breuil est intervenu sur la procédure de révision de charte du Parc naturel régional (PNR) du Massif des Bauges :

Monsieur le Président, et bonjour à mes chers collègues,

Je voudrais déjà vous remercier de nous accorder d eux généreuses minutes pour un sujet aussi essentiel. Je pense plutôt aux deux minutes que j’aurai probablement après le repas pour vous expliquer les 75 pages du rapport de la Chambre régionale des comptes, qui retrace votre politique ferroviaire entre 2 012 et 2017 et dans laquelle nous avons dépensé entre 5 et 6 Md€. La Chambre régionale des comptes ne sait d’ailleurs pas elle -même nous sortir la vérité du chiffre.

Je reviens au rapport qui nous est présenté pour vous dire que nous, Rassemblement National, nous respectons l’indépendance des maires et des communes et nous pensons que le Maire et son Conseil Municipal sont les personnes les plus à même de prendre ce genre de décision. 

Lire la suite