Communication et débat sur la proposition de rapport du groupe RCES

Explication de Richard Fritz – 20 décembre 2019

Rapport n° 3758

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 20 décembre 2019 : Richard Fritz (RN) prend la parole pour se moquer d’une proposition de rapport de la part du groupe des Verts (RCES) en faveur de l’idéologie naturaliste :

Programme régional de la filière forêt-bois

Explication de vote de Charles Perrot, 20 décembre 2019

Rapport n° 3741

Le 20 décembre 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Charles Perrot, président du groupe RN, a commenté le plan régional de la filière forêt bois :

Monsieur le Président, chers collèges,

Nous voterons avec plaisir le programme régional de la filière forêt-bois, d’autant plus que demain la Russie inondera le marché du bois avec ses résineux de qualité médiocre venant du fond de la toundra.

En France, nous produisons l’excellence (douglas, chêne… soit des bois de haute qualité mécanique et durable). Nous pouvons dés lors nous orienter vers une position de fournisseur de bois de haute qualité, d’autant que notre forêt est vieillissante, soit beaucoup de bois à maturité sur pieds. Nous avons donc les disponibilités pour alimenter un marché de taille continental (l’Europe). Par notre virage stratégique vers des résineux « bois rouges » (douglas, et même mélèzes) nous pourrons occuper des marchés de niche à haute valeur ajoutée. Le douglas, certes plus cher à l’achat a également l’avantage de ne pas avoir besoin de traitement. Donc beaucoup de potentiel pour l’avenir de la sylviculture française.

Lire la suite

Approbation du plan régional de prévention et de gestion des déchets (PRPGD) (avec amendement)

Intervention de Maxime Chaussat – 19 décembre 2019

Rapport n° 3746

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 19 décembre 2019 : Maxime Chaussat (RN) s’est prononcé pour le plan régional de prévention et de gestion des déchets, proposé par l’Exécutif de Laurent Wauquiez :

Monsieur de Président, chers collègues,

Comme nous le rappelle le préambule du rapport : « La loi NOTRe adoptée en 2015 a transféré des Départements aux Régions la compétence relative à la planification des déchets non dangereux et des déchets du BTP.»

Et les objectifs nationaux en la matière sont extrêmement ambitieux : « réduire de 10% les déchets ménagers (entre 2010 et 2020), réduire de 50% les déchets admis en installations de stockage (entre 2010 et 2025), porter à 65% les tonnages orientés vers le recyclage ou la valorisation organique en 2025, et recycler 70% des déchets du BTP en 2020. »

Lire la suite

Plan exceptionnel de soutien à la Drôme, l’Ardèche et l’Isère

Explication de vote de Christophe Boudot – 19 décembre 2019

Rapport d’urgence

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 19 décembre 2019, Christophe Boudot (RN) s’est prononcé en faveur du plan exceptionnel de soutien aux départements sinistrés par un tremblement de terre et par les intempéries qui l’ont suivies :

Agriculture de montagne : la Région s’engage pour le pastoralisme

Rapport n° 2976

Intervention de Christophe Boudot – 27 juin 2019

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 27 juin 2019 : Christophe Boudot s’est prononcé sur la protection des cultures d’élevages et contre la présence du loup dans les territoires pastoraux :

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Présenter un plan supplémentaire pour dire « oui » au pastoralisme et à l’élevage en zone montagne, c’est bien, mais le plus important serait de traiter les causes nombreuses de ses difficultés et notamment des prédations qu’il subit.

L’annexe 2 de la Convention de Berne ainsi que la directive européenne « Habitat Faune et Flore » de mai 1992 impose aux états une conservation favorable de la population des loups. Canis lupus, ce roi des prédateurs que l’on avait eu tant de mal à éradiquer en France dans les années 1930 a été réobservé pour la première fois dans le Parc du Mercantour au mois de novembre 1992. Dès l’hiver suivant, une petite meute était déjà constituée. Depuis le monde du pastoralisme soufre et ne peut plus faire face à cette prédation massive qui remet en cause son existence même.

Lire la suite

Agriculture : la Région aux cotés des agriculteurs sinistrés par les intempéries

Rapport complémentaire n° 3196

Explication de vote de Thierry Sénéclauze – 27 juin 2019

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 27 juin 2019, Thierry Sénéclauze a critiqué le plan d’urgence de l’Exécutif de L. Wauquiez destiné aux agriculteurs sinistrés par les intempéries de 2019 :

Monsieur le Président,

Nous saluons votre initiative et votre réactivité quant à la mise en place de ses 6 millions d’€ face à une urgence, conséquence de ces derniers orages.

L’épisode en question a été particulièrement intense et dévastateur et il faudra du temps, beaucoup de temps, pour que nos agriculteurs s’en remettent et retrouvent une trésorerie normale, leur permettant à minima d’assurer le fonctionnement de leur exploitation.

Les risques climatiques ont toujours existé, et l’agriculture y est exposé au premier rang. En 1973 un orage de grêle dévaste la commune de Anneyron : plus aucune culture n’était debout. Bien sûr, à l’époque, aucune culture n’était assurée, mais en 2019 comment se fait-il que la situation financière de nos exploitations agricoles soit si dégradée et ne permette plus de recourir à une assurance nécessaire à couvrir le risque financier des aléas climatiques auxquels elles sont exposés ?

Lire la suite

Territoire de solidarités entre l’homme et la nature – révision de la charte du PNR de la Chartreuse

Explication de vote de Bruno Desies – 28 mars 2019

Rapport n° 2754

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 28 mars 2019 : Bruno Desies a exposé la position du groupe Rassemblement National sur la révision de la charte du Parc Naturel Régional (PNR) de la Chartreuse :

Monsieur le Président,

Sans en faire l’inventaire, les 13 orientations retenues vont toutes dans un souci de préserver la richesse et l’identité de nos territoires. Les PNR sont assurément un excellent outil pour protéger les hommes et les paysages des effets pervers de la mondialisation et de la métropolisation. Toute personne sensée adhère à ces principes.

Toutefois, quant aux moyens d’actions déployés et aux orientations budgétaires retenues, les différents exécutifs successifs ici présents n’ont pas brillé par leur compétence ces 15 dernières années. Que d’argent inutilement dilapidé, que d’organismes intermédiaires inutilement biberonnés, tout cela pour des actions stériles notamment de sensibilisation. Le bilan 2008-2019 est très clair, point 2.3.2 du rapport, le bilan est « globalement positif » sauf que, vu les attentes pressantes des habitants, vu l’urgence environnementale et eu égard aux contraintes budgétaires, le bilan ne doit pas se contenter d’être globalement positif, il doit être 100 % positif. On en est loin. Lire la suite