Pacte rebond pour l’emploi (avec amendements)

Explication de vote de Muriel Burgaz – 8 juillet 2020

Rapport n° 4164

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 8 juillet 2020, Muriel Burgaz a critiqué le “pacte régional pour l’emploi” de Laurent Wauquiez :


Monsieur le Président,

La formation et l’emploi souffrent des lacunes d’une très mauvaise décentralisation. Chaque acteur, chaque collectivité veut garder son pré carré et on aboutit de ce fait à un enchevêtrement de compétences, à des doublons et ensuite, comme cela ne fonctionne pas, forcément, on crée un Comité de pilotage pour rassembler le tout. De qui se moque-t-on ?

La vérité, c’est que plus personne n’y comprend rien, ni les demandeurs d’emploi, ni les entreprises et ce n’est pas le contenu de votre rapport qui va arranger les choses, c’est même hallucinant de voir que vous créez encore quinze nouveaux comités départementaux pour observer, évaluer, étudier, comme si l’on ne donnait pas déjà pour cela des milliers d’euros inutiles à une multitude d’organismes. En fait, les entreprises n’ont pas besoin des collectivités locales pour connaître leurs besoins en formation ou en reconversion, elles ont juste besoin d’un interlocuteur et d’un outil unique qui simplifie leurs recherches.

Lire la suite

Plan de Relance : 1 milliard d’euros pour nos emplois

Intervention de Bruno Desies – 8 juillet 2020

Rapport n° 4154

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 8 juillet 2020 : Bruno Desies a fortement critiqué le “plan de relance” trompeur de Laurent Wauquiez (LR) qui ne contient que des dépenses ayant déjà été votées dans le passés, à quelques petites exceptions près :

Monsieur le Président,

Tout d’abord, le titre de ce rapport est impropre, car il n’est ni massif, ni de relance. Il est impossible de traiter ce rapport sans évoquer au préalable le traitement à l’échelon national de la crise sanitaire Covid-19 et je note que je ne vous aie pas entendu, Monsieur le Président, sur le sujet, tant il est vrai qu’à l’UMPS, les affrontements se font à fleuret moucheté. Par les temps qui courent, un poste de Premier Ministre, sait-on jamais ?

Le confinement, sans aucun discernement, du 93 à la Corrèze, la comédie des masques, le scandale de l’hydroxychloroquine cachant des conflits d’intérêts ou plus précisément, de la corruption avérée, l’infantilisation des Français et l’incohérence de la communication gouvernementale, les préfets qui sanctionnent les maires qui imposent les masques, les jardineries ouvertes et les fleuristes fermés, les supermarchés ouverts avec des chiffres d’affaires en augmentation considérable et des marchés en plein air de l’économie de proximité interdits, le boycott des 80 laboratoires vétérinaires prêts à fournir des tests, etc.

Lire la suite

Stimuler la création de nouveaux emplois industriels en Auvergne-Rhône-Alpes (avec amendement)

Explication de vote de Bruno Desies – 20 décembre 2019

Rapport n° 3743

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 20 décembre 2019, Bruno Desies (RN) s’est prononcé sur le rapport de l’Exécutif concernant la stimulation des activités industrielles dans la Région :


Monsieur le Vice-Président,

Lorsque je lis l’exposé de ce rapport que notre président bien aimé a lu et visé, j’entends pratiquement mot pour mot le discours scolaire des apparatchiks locaux lorsque je voyageais dans les provinces chinoises en 1986, comme quoi en France de 2019 ou en Chine de 1986, les problèmes peuvent être les mêmes. 

Il semblerait qu’avec la création de l’Auvergne -Rhône-Alpes Entreprises, nous ayons tous les outils et au -delà pour promouvoir la vie économique et les entreprises de la région. Eh bien non ! Nous avons un énième rapport avec une nouvelle couche de dispositifs, trois dispositifs aux noms excentriques, largement redondants avec ce qui existe déjà. Je cite : « Solution Région création », « Solution Région performance globale », très important le global et « Solution Région innovation ». De sorte que ce rapport ressemble fort à un effet de manche de fin de mandat destiné à alimenter votre communication et à accélérer le saupoudrage d’argent public à l’approche du renouvellement de cette assemblée, car depuis le début il manque à votre action l’essentiel : une stratégie de développement économique adossée à une vision de l’aménagement du territoire, qu’il s’agisse de reconquête du marché intérieur par exemple, d’internationalisation, ou de correctifs aux forces de polarisation et de métropolisation. 

Lire la suite

Question orale du groupe RN : Attestation de non-recours au travail détaché

Question orale du groupe RN, présentée par Christophe Boudot – 18 octobre 2019

Monsieur le Président,

Par courrier en date du 23 août 2019 qui vous a été adressé ès qualité de Président de Région, les services juridiques de la Préfecture de Région sont intervenus au sujet de certains éléments du Cahier des clauses administratives particulières (CCAP) relatif à la restructuration du lycée Paul Painlevé à Oyonnax.

Dans ce courrier, les services de l’Etat vous demandent précisément « afin d’assurer une parfaite sécurité juridique à vos futurs contrats » (…) « à ne plus demander aux candidats pressentis de fournir une attestation de non-recours au travail détaché ».

Lire la suite

La Région : premier partenaire des entreprises, une offre de services renouvelée

Intervention de Thibaut Monnier – 18 octobre 2019

Rapport n° 3487

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 17 octobre 2019, Thibaut Monnier a pris la parole pour exposer le point de vue du groupe RN au sujet de la politique régionale vis-à-vis des entreprises :

Mes chers collègues,

LA REGION PREMIER PARTENAIRE DES ENTREPRISES… c’est une belle ambition, mais le premier partenaire des entreprises, ce devrait être les banques : les banques dont le rôle principal est le financement de l’économie, ces banques qui sont de moins en moins à l’écoute des TPE et PME lesquelles subissent des problèmes de trésorerie important, l’une des premières causes de défaillances d’entreprise !

Nous n’avons pas de chiffres clairs sur le nombre de refus de financement de la part des institutions bancaires envers nos TPE et PME, mais il est certain que des milliers d’entrepreneurs de notre région sont en attente de solution de financement par leur banque, tant les remontées de terrain se multiplient. La Région ne pouvant se substituer aux banques, Il est de notre devoir de rappeler à ces dernières leur rôle premier.

Lire la suite

Plate-forme Amazon – Saint Exupéry

Communiqué du groupe RN – 2 avril 2019

Depuis 6 mois la nouvelle court de l’implantation d’une plate-forme logistique de 50 000 m² du groupe Amazon aux abords de l’Aéroport de Saint Exupéry.

Nul doute que le trafic aérien engendré convient au gestionnaire de l’aéroport. Nul doute aussi que la municipalité qui autoriserait cette implantation y trouverait son intérêt, sans compter les propriétaires du terrain.

A l’heure où on se bat sans résultat, et pour longtemps encore compte tenu du modèle économique et des rapport stratégiques entre états, pour faire payer leur dû au GAFA, il est aberrant voire criminel de leur faciliter le travail.

L’argument de la création de 1700, 2000, 2500 emplois, non qualifiés par définition (l’imprécision devrait d’ailleurs attirer l’attention), est fallacieux car les modèles pour les remplacer par des drones dans les tâches d’assemblage des commandes existent déjà. En revanche la destruction d’emplois qualifiés par concurrence déloyale est d’ores et déjà actée.

C’est le même raisonnement de création factice d’activité économique, la recherche de la solution de facilité masquant d’ailleurs toutes les formes de connivence, qui a permis l’implantation massive dans notre pays de la grande distribution financiarisée. Lire la suite

Vœu du RN : Opposition à l’Implantation d’une Plate-forme Logistique d’Amazon à Saint-Exupéry (avec vidéo)

Vœu du groupe RN, suivi de sa présentation (vidéo) par Bruno Desies

Opposition à l’Implantation d’une Plate-forme Logistique d’Amazon à Saint Exupéry

Exposé des motifs :

Depuis 6 mois, la nouvelle court de l’implantation d’une plate-forme logistique de 50 000 m² du groupe Amazon aux abords de l’Aéroport de Saint Exupéry. Nul doute que le trafic aérien engendré convient au gestionnaire de l’aéroport. Nul doute aussi que la municipalité qui autoriserait cette implantation y trouverait son intérêt sans compter les propriétaires du terrain. A l’heure où on se bat sans résultat, et pour longtemps encore compte tenu du modèle économique aussi bien que des rapports stratégiques entre états, pour faire payer leur dû au GAFA, il est aberrant voire criminel de dérouler le tapis rouge à ces entités et de créer des situations irréversibles. L’argument de la création de 2000 emplois (non qualifiés par définition) est fallacieux car les modèles pour les remplacer par des drones dans les taches d’assemblages des commandes existent déjà. En revanche la destruction d’emplois qualifiés par concurrence déloyale est d’ores et déjà actée. Le Rassemblement National demande que la Région s’oppose par tous les moyens à sa disposition, notamment sa participation au conseil d’administration de l’aéroport, ses leviers dans la mise en œuvre des politiques territoriales, économiques, etc. pour empêcher cette implantation. A défaut de taxer les GAFA à leur juste niveau, on peut au moins les obliger à utiliser les infrastructures existantes qui, elles, payent leurs impôts au centime près. Lire la suite