Plan de soutien aux commerçants non sédentaires “La Région aime ses marchés” (avec amendements)

Rapport n° 2977

Intervention de Maxime Chaussat – 28 juin 2019

Le 28 juin 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Maxime Chaussat a pris la parole pour commenter le plan de soutien régional aux commerçants non sédentaires :

Monsieur le Président,

La popularité des marchés en France n’est plus a démontrer. Elle a notamment été mise en avant récemment via le concours télévisuel du plus beau marché de France. Notre région a d’ailleurs été mise à l’honneur car le lauréat n’est autre que : le marché de Montbrison. Mais il n’est pas le seul marché remarquable de notre territoire. Je pense notamment ici au marché de Chatillon-sur-Chalaronne et ses halles médiévales… un peu de chauvinisme aindinois ne fait jamais de mal.

Notre mouvement dont la volonté a toujours été de défendre les valeurs liées à la proximité, reste le grand défenseur des commerçants, sédentaires et non sédentaires, parce qu’ils jouent un rôle fondamental dans le renforcement du lien social, le développement économique local, le recours aux circuits courts. D’autant plus qu’il y a aujourd’hui une attente réelle où l’humain, la relation directe et de confiance, la qualité de l’accueil, la qualité des produits, le besoin de conseils, redeviennent des valeurs essentielles de l’économie et de la consommation.

Lire la suite

Avis de la Chambre régionale des comptes sur le règlement du budget primitif 2017 de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Rapport n° 2974

Explication de vote de Charles Perrot – 27 juin 2019

Le 27 juin 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, le président de groupe RN, Charles Perrot, a pointé les déboires judiciaires de Laurent Wauquiez (LR) et de son Exécutif :

Gestion du personnel du siège, des antennes locales, du CREPS, des transports scolaires et non urbains et des lucées – régime des astreintes et des heures supplémentaires de la Région

Rapport n° 2975

Explication de vote de Vincent Lecaillon – 27 juin 2019

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 27 juin 2019 : Vincent Lecaillon a critiqué la gestion du personnel du siège par l’Exécutif régional :

Bilan 2018 des aides et régimes d’aides individuelles aux entreprises

Rapport n° 2972

Explication de Thibaut Monnier – 27 juin 2019

Le 27 juin 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Thibaut Monnier a demandé à l’Exécutif de Laurent Wauquiez (LR) si l’entreprise Aubert & Duval avait finalement reçu une subvention régionale ou non :

Défendons nos commerçants !

Si le Conseil Régional tente de sauver l’artisanat et le commerce de proximité, la ville de Lyon ne semble pas s’en soucier. Être commerçant dans le 3ème arrondissement n’aura jamais été aussi difficile. La Mairie a dans son viseur les travailleurs, courageux et dévoués. Visiblement, notre premier maillon économique n’intéresse plus la municipalité qui a décidé d’entraver la bonne installation des extérieurs au détriments de l’attractivité économique et touristique de nos quartiers.

Lire la suite

Plate-forme Amazon – Saint Exupéry

Communiqué du groupe RN – 2 avril 2019

Depuis 6 mois la nouvelle court de l’implantation d’une plate-forme logistique de 50 000 m² du groupe Amazon aux abords de l’Aéroport de Saint Exupéry.

Nul doute que le trafic aérien engendré convient au gestionnaire de l’aéroport. Nul doute aussi que la municipalité qui autoriserait cette implantation y trouverait son intérêt, sans compter les propriétaires du terrain.

A l’heure où on se bat sans résultat, et pour longtemps encore compte tenu du modèle économique et des rapport stratégiques entre états, pour faire payer leur dû au GAFA, il est aberrant voire criminel de leur faciliter le travail.

L’argument de la création de 1700, 2000, 2500 emplois, non qualifiés par définition (l’imprécision devrait d’ailleurs attirer l’attention), est fallacieux car les modèles pour les remplacer par des drones dans les tâches d’assemblage des commandes existent déjà. En revanche la destruction d’emplois qualifiés par concurrence déloyale est d’ores et déjà actée.

C’est le même raisonnement de création factice d’activité économique, la recherche de la solution de facilité masquant d’ailleurs toutes les formes de connivence, qui a permis l’implantation massive dans notre pays de la grande distribution financiarisée. Lire la suite