Question orale : Logements d’urgence pour les victimes de violences intrafamiliales

Question orale présentée par Agnès Marion – 9 juillet 2020

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Logo-RN.jpg.

Monsieur le Président,

Le 30 mars 2020, le Ministère de l’Intérieur annonçait que le confinement dû à la crise du covid-19 était à l’origine d’une augmentation de 30 % des violences intrafamiliales.

Avec notre soutien, vous avez mis en place de nombreux logement d’urgence (60) et annoncé vouloir aménager des lycées fermés afin d’accueillir des hommes et des femmes en détresse.

Si la création de moyens d’urgence s’est avérée vitale dans certaines périodes de notre histoire nous savons par expérience que de telles situations ne sont ni ne doivent être pérennes.

Lire la suite

Une Région investie en faveur des personnes en situation de handicap

Explication de vote de Marie de Kervéréguin – 9 juillet 2020

Rapport n° 4165

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 9 juillet 2020, Marie de Kervéréguin s’est prononcée en faveur des aides régionales au profit des handicapés et pour l’accueil de toute la vie, même trisomique :

Monsieur le vice-Président, chers collègues,

Nous ne pouvons que nous féliciter pour tous ces projets, toutes ces initiatives et réalisations en faveur du public fragile, handicapé, malade. Bravo ! Vraiment bravo.

Cette cause 2020 portée par la Région va dans le bon sens, et notre rôle politique prend toute sa dimension. Tout le monde ici s’entend dire que nous devons être humanistes, prendre soin de nos aînés, des personnes en situation de handicap, des plus fragiles. Il y a cependant une sorte de paradoxe, pour ne pas dire d’hypocrisie.

Lire la suite

Une Région solidaire avec ses ainés

Explication de vote d’Agnès Marion – 9 juillet 2020

Rapport n° 4166

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 9 juillet 2020 : Agnès Marion s’est prononcée sur le rapport réglant les compétences et actions de la Région en faveur de ses personnes âgées :

Monsieur le Président,

Nous ne pouvons que nous associer à une démarche soucieuse du sort de nos aînés. Vous nous trouverez donc à vos côtés sur ce rapport.

Cependant, nous voulons émettre quelques réserves, autant de points de vigilance sur lesquels nous porterons une attention particulière lors de la mise en œuvre de cette politique régionale. Réserve épidémiologique d’abord.

Est-il opportun de pousser les séniors à se rendre dans des lieux fréquentés alors que le Covid-19 est encore très présent, et que les autorités parlent de plus en plus d’une possible deuxième vague ?

Lire la suite

Lutter contre la violence faite aux femmes

Explication de vote de Marie de Kervéréguin – 19 décembre 2019

Rapport n° 3740

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 19 décembre 2019 : Marie de Kervéréguin (RN) a pointé les incohérences de la politique régionale de L. Wauquiez (LR) au sujet de la violence faite aux femmes :

Monsieur le président,

Ce rapport interpelle.

Enfant, j’ai été témoin d’une femme victime de violence. Une violence silencieuse ; comme toute violence silencieuse : criante. Une femme de 21 ans fut forcée par son compagnon, de supprimer son bébé, pour « supprimer » le problème… Alors même que l’opinion se mobilise pour la protection de l’enfance, que la « fessée » est passible de condamnation, aujourd’hui cette même opinion reste silencieuse face à cette violence faite aux femmes…

Parmi les associations subventionnées par la Région au titre des violences faites aux femmes, je n’en trouve aucune qui s’adresse aux femmes enceintes en détresse. Confrontées à une grossesse imprévue ou non désirée, nombre de femmes subissent harcèlements et pressions pour les conduire à l’avortement. La pression pour pratiquer une IVG est une réelle violence subie et reconnue comme telle par la justice.

Lire la suite

Agir pour l’égalité entre les femmes et les hommes

Explication de vote d’Agnès Marion – 19 décembre 2018

Rapport n° 2557

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 19 décembre 2018, Agnès Marion a pointé les véritables manquements en matière d’égalité femmes-hommes :

Merci, Monsieur le Président,

Nous avons porté une grande attention à ce rapport relatif à l’égalité femmes-hommes. Nous y avons appris que la Région possède des dispositifs, des plans, et même des plates-formes d’écoute calino-thérapeutiques, aussi oiseux que coûteux. Dans ce rapport, les verbatims de vos Vice-présidents, censés illustrer leur bonne moralité en matière d’égalité hommes femmes pourraient prêter à sourire si la situation des femmes ne retenait pas, en effet, notre attention. Leur situation n’est pas bonne, seulement nous n’y voyons ni les mêmes effets ni les mêmes causes. Lire la suite

Vœu du RN : Soutien au combat des anciens verriers de Givors pour le classement de l’ancienne verrerie sur la liste des sites industriels amiantés

Vœu du groupe suivi de sa présentation (vidéo) par Antoine Mellies et les réactions des autres groupes ainsi que de l’Exécutif – 12 octobre 2018

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 12 octobre 2018 : Antoine Mellies a présenté un vœu de soutien au combat des anciens verriers de Givors pour le classement de l’ancienne verrerie sur la liste des sites industriels amiantés. Ce vœu a finalement été remplacé par un vœu semblable de l’Exécutif (sous prétexte d’un jugement de justice récent) et voté à l’unanimité de l’Assemblée :

Exposé des motifs :

Depuis la fermeture de la verrerie de Givors en 2003, site emblématique de notre patrimoine industriel, les anciens verriers de Givors se sont regroupés en association afin de mener un combat de justice d’une dignité sans pareille à la suite de la mobilisation du célèbre Christian Cervantès dont le cancer au plancher buccal sera reconnu comme maladie professionnelle, deux ans après sa mort…

Les verriers de Givors ont réussi à démontrer un taux de cancer dix fois supérieur à celui connu dans le monde du travail. En effet, sur 208 réponses d’anciens verriers au questionnaire envoyé par l’association, 92 avaient contracté un cancer. Lire la suite

Rapport sur le fond d’investissement pour l’innovation sociale (avec amendements)

Explication de vote de Marie de Kervéréguin – 29 mars 2018

Rapport n° 1446

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 29 mars 2018, Isabelle Surply a exposé la position du groupe Front National au sujet de l’innovation sociale et la politique correspondante de l’Exécutif de Laurent Wauquiez :

Monsieur le Président, chers collègues,

Avant de commencer mon intervention, je voulais signaler que nos amendements sont plus faciles à rejeter que ceux du PRG. Mieux vaut prendre en compte ses amendements en intégrant les nôtres, que l’inverse. Je parle des amendements n°27 et 28. Avez vous peur de perdre votre dignité et votre chemise blanche en reconnaissant que nous avons parfois raison ?  L’action sociale est un point important dans lequel les politiques publiques doivent s’investir. Je suis parfaitement d’accord sur le fait que cette action sociale ne doit pas se limiter au seul versement de prestations. En effet, je constate qu’il y a de plus en plus d’idées et même d’élans de charité pour améliorer l’habitat, l’économie sociale et solidaire, l’apprentissage, la formation professionnelle, la lutte contre l’illettrisme, l’aide pour un public vieillissant et/ou handicapé. J’en passe. Lire la suite

A Blacé, la prise en charge de nos aînés est sacrifiée au profit de l’immigration sauvage

Communiqué du groupe FN – 16 mars 2018

La résidence « Les Platanes » était initialement un projet initié dans cette commune du Beaujolais à destination de personnes âgées encore autonomes, leur permettant de continuer à vivre dans un environnement sécurisé et humain.

Le projet, lancé par la commune de Blacé grâce à l’aide d’une généreuse donatrice, n’avait rencontré que des soutiens tant il correspondait à un besoin local : celui de permettre à nos anciens de vivre leurs dernières années dans la dignité, entouré des plus élémentaires services à la personne.

C’était sans compter sur l’idéologie dominante qui consiste à sacrifier toujours un peu plus la France et les Français aux diktats de l’Union européenne et de ses quotas de migrants, dont il faut rappeler qu’ils ont été votés par les députés européens LR proches du député Perrut, obligeant la France à accueillir ces immigrés clandestins chez elle. Car cet équipement ouvrira bien ses portes comme prévu en avril 2018, mais pas pour y accueillir des personnes âgées, même celles qui avaient déjà réservé un appartement, mais au profit de mineurs migrants isolés. Lire la suite

Rapport Egalité entre les femmes et les hommes

Explication de Marie de Kervéréguin – 29 novembre 2017

Rapport n° 1030

Le 29 novembre 2017, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Marie de Kervéréguin (FN) s’est prononcée sur la vraie égalité femmes-hommes.

Monsieur le Président, chers Collègues,

C’est avec beaucoup d’attention que j’ai pu lire le rapport d’égalité entre les hommes et les femmes. Cependant plusieurs questions me viennent à l’esprit. Les hommes finissent par devenir minoritaires dans les assemblées et cela m’inquiète, car la femme pourrait être comparée à un mante-religieuse…

A l’heure de l’égalité homme-femme, le recrutement doit être réalisé en toute honnêteté, sans regarder le genre, mais uniquement les compétences. C’est ainsi que certaines femmes peuvent se demander si elles ont été choisies pour leur capacités intellectuelles, ou pour côcher la case « parité ». Avec l’arrivé du 3ème genre en Allemagne aujourd’hui et chez nous demain, y aura-t-il une nouvelle réglementation, parité 1/3 d’hommes, 1/3 de femmes et le dernier 1/3 de genre… Lire la suite

Abattage hallal : que Monsieur Wauquiez passe des paroles aux actes !

Communiqué d’Olivier Amos – 10 novembre 2017

Quelle ne fut pas ma (bonne) surprise d’entendre notre Président de Région dénoncer à raison l’hégémonie de l’abattage rituel sur l’antenne de RTL le 29 octobre dernier. En effet, cette dérogation aux lois françaises engendre un risque sanitaire majeur, une souffrance animale injustifiable, et une entorse à la laïcité.

Souffrance animale et complicité de l’Etat

L’abattage rituel est une dérogation aux lois françaises et européennes qui imposent l’étourdissement préalable des animaux pour éviter leur souffrance inutile. Les associations qui dénoncent à juste titre ces mauvais traitements omettent (volontairement ?) de remettre en cause l’origine du problème : la méthode d’abattage consistant à égorger des animaux conscients et les laisser agoniser pendant de longues minutes au mépris de toute déontologie.

Risques pour la santé des plus faibles

Ce mode d’abattage cruel génère une plaie béante au cou de l’animal, qui continue à se débattre dans son sang, ses régurgitations et ses excréments, favorisant la contamination de la viande du collier par des bactéries et des virus dangereux pour l’homme, provoquant des maladies graves (SHU) et parfois des décès chez les personnes fragiles. Lire la suite