Périls en l’hôpital de Saint-Vallier

Communiqué du groupe RN – 20 octobre 2021

Après de la fermeture des urgences la nuit de 20h30 à 8h30, avec un arrêt de l’accueil des patients à partir de 19h00, c’est au tour du service de médecine physique et de réadaptation (MPR) de l’hôpital de Saint-Vallier dans la Drôme d’être menacé, faute de médecin.

Le service de MPR, qui remet sur pied notamment les patients atteints de « covid long », risque de perdre 45 de ses 64 places (59 lits et 5 places de jour) dans les prochaines semaines. En effet, sur 4 médecins, il n’en reste qu’un. Le premier part à la retraite, le deuxième est en congé maternité et enfin et c’est un comble, le dernier est interdit de soigner par la direction administrative situé à Romans-sur-Isère, car il n’est pas vacciné…

Outre la difficulté d’accès aux soins pour les 27 330 habitants du canton de Saint-Vallier (source INSEE 2018), c’est tout l’équilibre du service de médecine de l’hôpital qui est remis en cause, et de manière générale, la permanence des soins dans l’établissement. Pour le personnel, c’est le risque d’être déplacé sur le site de Romans-sur-Isère, et pour la région, c’est un médecin de moins dans l’équipe mobile de rééducation et de réadaptation Drôme-Ardèche.

Lire la suite

Incidents pendant les hommages à Samuel Paty : ce mal qui ronge l’enseignement

Communiqué du groupe RN – 20 octobre 2021

Comme dans les dizaines d’endroits en France, la commémoration en l’hommage de Samuel Paty a été perturbée par plusieurs « bombes à retardement ». 

A Valence dans la Drôme, lors de l’hommage au professeur décapité par un terroriste islamiste, un élève âgé de 11 ans cria « Allah Akbar » dans sa classe. Son père, convoqué par l’établissement scolaire menace alors de mettre le feu au collège pour défendre l’acte de son fils.

Le ministre de l’Education Nationale condamne ces incidents ; des excuses sont demandées à l’élève suivies de sanctions disciplinaires et une étude psychiatrique est demandée pour le père, connu des services de police, chez qui se trouvaient notamment deux livres salafistes et un sabre.

Lire la suite

Question orale du RN : Défendons nos richesses locales et nos acteurs économiques français !

Question orale présentée par Céline Porquet – 15 octobre 2021

Monsieur le Président,

Un projet de réglementation européenne est en cours et celui-ci aurait pour conséquence la disparition de la lavande, notre lavande, une de nos richesses locales.

Bien sûr, l’Union Européenne ne va pas simplement interdire la lavande ; c’est plus subtil que ça, elle vise à interdire telle ou telle molécule : donc toutes les huiles essentielles et produits naturels sont concernés et ainsi menacés d’interdiction dans leur utilisation et consommation.

Exit la lavande, le thym, le romarin ou encore la sauge. Imaginez que le miel de lavande soit interdit et que le nougat de Montélimar disparaisse ! La Région doit intervenir et réagir face à cette réglementation européenne en cours.

Lire la suite

Vœu du RN : Création d’un concours littéraire inter-lycées pour la liberté d’expression (avec vidéo)

Vœu présenté par Isabelle Surply – 15 octobre 2021

CRÉATION D’UN CONCOURS LITTÉRAIRE INTER-LYCÉES POUR LA LIBERTÉ D’EXPRESSION

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Logo-RN.jpg.

Exposé des motifs :

Il y a un an, le 16 octobre 2020, Samuel PATY, professeur d’histoire-géographie, était assassiné par arme blanche peu après être sorti de son collège de Conflans-Sainte-Honorine.

Son assassin, Abdoullakh Anzorov, d’origine tchétchène et âgé de 18 ans, est abattu quelques minutes après l’attentat terroriste.

Dix jours auparavant, Samuel Paty avait montré deux caricatures du prophète Mahomet (des caricatures connues de tous et issues du journal satirique Charlie Hebdo) lors d’un cours d’enseignement moral et civique sur la liberté d’expression. Cela aurait suscité la colère d’un parent d’élève en particulier. Ce dernier, ainsi que le militant islamiste Abdelhakim Sefrioui, publièrent alors sur divers sociaux des vidéos dans lesquelles ils insultaient Samuel Paty. 

Or, la fille collégienne de ce père a menti. Elle avoua ne pas avoir été présente au cours de Samuel Paty car elle avait été exclue pour 48 h du collège, et son exclusion pour absentéisme n’avait rien à voir avec les caricatures.

Lire la suite

PARCS NATURELS REGIONAUX EXTENSION DE PERIMETRE ET REVISION DE CHARTE (avec amendement)

Rapport n° 5903

Intervention de Céline Porquet – 15 octobre 2021

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 15 octobre 2021, Céline Porquet a critiqué deux nouveaux chartes de PNR, notamment parce qu’elles n’excluent pas la construction d’éoliennes auxquelles les populations sur place s’opposent :

Monsieur le Président,

Protection, préservation de nos territoires, nos paysages, notre patrimoine naturel, culturel, c’est la base et ceux sur quoi se sont développés les Parcs naturels régionaux, et nous sommes tous ici en accord sur cela !

Extension périmètre, nouvelle charte, etc., sur la forme pas de soucis mais nous ne pouvons pas aborder des délibérations sur les PNR sans aborder l’arnaque écologique qui saccage nos territoires et qui est contraire à la protection de nos richesses locales : c’est l’implantation d’éoliennes !

Lire la suite

PLAN REGIONAL POUR LE RETOUR AU TRAVAIL

Rapport n° 5907

Intervention de Michel Lucas – 15 octobre 2021

Le 15 octobre 2021, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Michel Lucas est intervenu sur le plan régional pour le retour au travail :

Monsieur le Président,

Nous sommes bien en phase sur le fait qu’il est de l’intérêt de tous que les demandeurs d’emploi trouvent un travail et que les entreprises trouvent du personnel.

Nous connaissons la réputation de Pôle emploi qui est plus un service de comptabilité qu’une force de proposition. Il est inconcevable à un même organisme de traiter des demandes pour tous les secteurs d’activité.

Il est donc nécessaire de réagir face aux difficultés des entreprises à recruter.

Lire la suite

Commémoration de la mort de Samuel Paty

GESTION DU PERSONNEL DU SIÈGE, DES ANTENNES LOCALES, DES CREPS, DES TRANSPORTS SCOLAIRES ET NON URBAINS ET DES LYCÉES – ÉVOLUTION DES RESSOURCES HUMAINES

Rapport n° 5901

Intervention d’Alexandre Moulin-Comte – 14 octobre 2021

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 14 octobre 2021, Alexandre Moulin-Comte s’est prononcé sur la gestion du personnel des transports scolaires :

Monsieur le Président,

Nous soutiendrons évidemment ce rapport qui vise d’abord à compenser la perte financière subie par les personnels des établissements d’enseignement. Le secteur de l’enseignement a été grandement perturbé depuis 2 ans et il est normal que nous remboursions via ces tickets restaurants supplémentaires le manque à gagner des agents qui sont resté sur le terrain pendant la crise.

Concernant les transports interurbains et scolaires, le rapport évoque particulièrement la reprise en main par la Région de ces transports en Isère. Cette question de la continuité du service public de transports est absolument cruciale dans un certain nombre de secteurs du département, je pense notamment à la vallée du Grésivaudan qui fait le lien entre Grenoble et Chambéry où le réseau de bus représente la seule alternative de transports pour une large frange de la population, particulièrement pour les jeunes sans voiture désireux de se rendre en ville ou d’aller travailler. 

Lire la suite

DOTATION GLOBALE DE FONCTIONNEMENT 2022 POUR LES LYCEES PUBLICS (avec amendement)

Rapport n° 5905

Intervention de Vincent Lecaillon – 14 octobre 2021

Le 14 octobre 2021, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Vincent Lecaillon a demandé à l’Exécutif de Laurent Wauquiez d’augmenter sensiblement sa dotation globale de fonctionnement 2022 pour les lycées :

Monsieur le Président,  

Vous nous présentez une dotation de fonctionnement de 89,5 millions d’euros, inchangée depuis 2018, donc stable pour la 5ème année consécutive et à priori acceptable !

Sauf que vous négligez 3 paramètres qui contribuent, en réalité, à diminuer le ratio de la dotation par élève :

– d’abord la croissance démographique lycéenne sur la région : c’est un peu plus de 8000 jeunes lycéens supplémentaires qui ont été, ou serons accueillis de 2018 à 2022 ;

Lire la suite