Question orale : Pour la création d’un RER Sud lyonnais

Question orale présentée par Antoine Mellies – 12 octobre 2018

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 12 octobre 2018, Antoine Mellies a demandé à l’Exécutif s’il compte lancer une étude en vue de la création d’un RER Sud lyonnais :

Madame la Vice-présidente,

Le président Laurent Wauquiez avait fait de l’amélioration de l’offre de transport TER de proximité une priorité. Il avait même promis que la renégociation du contrat SNCF allait tout changer. Que les nouvelles pénalités allaient la contraindre à se réformer ou à tout le moins à faire semblant de se remettre en question.

Malheureusement, il suffit d’écouter les usagers de la ligne emblématique St Etienne- Lyon, pour comprendre que la SNCF fait tout le contraire :

– « On est parqués comme du bétail. Collés aux portes et aux fenêtres ».
– « Je suis maintenant prête à abandonner le train pour reprendre la voiture. Tant pis pour les bouchons et la pollution. On n’est pas entendus ni même écoutés. »
– « Au moment où nous n’arrivions même pas à monter dans les trains, la SNCF menait une opération de communication en nous offrant des croissants et du café. Un comble ». Lire la suite

Nouveau dispositif de financement des travaux de sécurisation des passages à niveau (avec amendement)

Intervention de Bruno Desies – 11 octobre 2018

Rapport n° 2158

Le 11 octobre 2018, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Bruno Desies est intervenu sur le financement des travaux de sécurisation des passages à niveau :


Amendement présenté par Bruno Desies

Conditionner la contribution de la Région à la participation de l’Etat

Exposé des motifs :

La politique volontariste de la Région dans le domaine des infrastructures ferroviaires, voire des infrastructures tout court concourant au développement économique, ne doit pas servir de prétexte à l’accélération du désengagement de l’Etat qui ne demandent que ça, voire à des arbitrages de l’Etat au bénéfice de Régions ou autres collectivités territoriales liges.

D’une façon générale la suppression d’un passage à niveau est financée à 50 % par l’AFTIF. Il importe que la contribution de l’Etat reste nominalement la même, l’apport de la Région permettant de démultiplier les réalisations et surtout de motiver les collectivités locales à monter au créneau pour obtenir de l’Etat qu’il fasse son travail. Lire la suite

Question orale : Contre la dégradation de l’accès au service public ferroviaire

Question orale présentée par Marie Dauchy – 15 juin 2018

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 15 juin 2018 : le groupe RN a présenté, par l’intermédiaire de Marie Dauchy, une question orale à l’Exécutif sur la dégradation de l’accès au service public ferroviaire :

Monsieur le Président, Madame la vice-présidente,

Il y a quelques mois, la SNCF annonçait la fermeture de gares et de guichets en Savoie pour la rentrée prochaine.  Un grand nombre d’élus ont participé à une manifestation le 15 Mai 2018 contre la fermeture des gares de Saint-Avre-La-Chambre et de Saint Michel de Maurienne et contre la réduction des horaires d’ouverture de celles de Saint Jean de Maurienne et de Modane.

Nous y avons pris symboliquement le train pour marquer notre attachement à la qualité et au développement de la desserte ferroviaire de notre vallée de la Maurienne. Lire la suite

Question orale : Faire une communication publique des élus référents

Question orale présentée par Agnès Marion – 15 juin 2018

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 15 juin 2018, le groupe RN a demandé, par la bouche d’Agnès Marion, des informations sur la communication de la liste des élus référents, liste systématiquement retenue par l’Exécutif :

Monsieur le Président,

Depuis votre arrivée à la tête de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, vous avez créé un nouveau système pour mailler le territoire de la région : des élus, appartenant tous à votre majorité, ont été désignés référents sur un territoire donné. Ainsi, ce sont eux qui filtrent les demandes de subventions, poussant certains dossiers, en rejetant d’autres. Lire la suite

Action “Cœur de ville” : Auvergne-Rhône-Alpes investit pour ses cœurs de ville (avec amendement)

Intervention de Bruno Desies – 14 juin 2018

Rapport n°AP-2018-06 / 17-4-1658

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 14 juin 2018, Bruno Desies a expliqué précisément pourquoi les commerces de nos centres-villes meurent. En même temps, il a évoqué un certain nombre de solutions :


Amendement présenté par Bruno Desies

Exposé des motifs :

Le dispositif national « Action Cœur de Ville » est une réponse à une prise de conscience tardive des ravages de la création de centres commerciaux en périphérie, auxquels s’ajoutent les conséquences désormais visibles de l’ouverture le dimanche de la grande distribution (que personne n’avait demandée).

Il serait inepte de financer des opérations de revitalisation de centres-villes dont les élus, simultanément, favorisent le dépérissement par l’inscription au PLU de créations ou agrandissements de surfaces commerciales en périphérie, surfaces commerciales, de plus, presque toujours conquises sur des terres cultivables. Lire la suite

Réduction du trafic TER sur la ligne Lyon Perrache–Givors : Laurent Wauquiez menace l’avenir d’une ligne d’intérêt public !

Communiqué d’Antoine Mellies – 18 avril 2018

Laurent Wauquiez aime se présenter comme le sauveur du réseau ferroviaire de proximité. Pourtant, derrière la communication du président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, il y a la triste réalité de la réduction du trafic TER entre les gares de Lyon Perrache et Saint-Etienne. Cette réduction du trafic prévue aux heures de pointe est irresponsable et va encore surcharger les rames existantes sur la ligne Givors–Lyon Part-Dieu qui sont pourtant totalement saturées ! En effet, le temps de trajet sera allongé d’en moyenne 10 minutes pour les usagers en provenance de Saint-Etienne ce qui les incitera à préférer la ligne Saint-Etienne–Lyon Part Dieu.

Ce désengagement est un non-sens à l’heure où les enjeux de mobilité entre Saint-Etienne, Givors et Lyon n’ont jamais été aussi importants. Ces enjeux exigent au contraire la transformation de la Ligne Lyon Perrache–Givors en véritable réseau express régional (RER) inspiré du modèle francilien et qui prévoit notamment une rénovation complète de la gare Givors-Canal. Lire la suite

Question orale : Stationnement en Métropole

Question orale du groupe FN, présentée par Agnès Marion – 29 mars 2018

Monsieur le Président,

Dans votre rapport n° 1445 : « La Région aux cotés des territoires : le programme économie de proximité », ne sont pas concernées les communes des métropoles, sauf celles des quartiers politique de la ville et celles de moins de 2000 habitants : ces critères rendent de facto la Métropole de Lyon, à l’exception de quelques villages et quartiers, inéligibles à votre dispositif. A commencer par le centre-ville de Lyon. Or, la Métropole de Lyon a elle aussi besoin que son activité commerçante de proximité soit vivifiée pour notamment résister à la concurrence des contres commerciaux et grandes surfaces. Lire la suite

Rapport sur le Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET)

Explication de vote d’Anne-Françoise Abadie-Parisi – 29 mars 2018

Rapport n° 1450 : débat sur les objectifs généraux et la question des règles

Le 29 mars 2018, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Anne-Françoise Abadie-Parisi a rejeté le “Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires” (SRADDET), proposé par l’Exécutif de Laurent Wauquiez :

Depuis quelques années, les « expérimentations » hasardeuses dues à la loi NOTRe, voulue et votée par les socialistes, se multiplient dans nos territoires. Le SRADDET en est une, qui signe la fin du modèle français, basé sur une démocratie locale de proximité forte et sur des services publics hyper-compétents, reposant ensemble, sur un Etat stratège et organisateur qui a fait autrefois la grandeur de la France.

Aujourd’hui, les intercommunalités et les métropoles de plus en plus politisées, comme la disparition programmée des départements, privent le citoyen de la décision politique qui ne revient alors qu’aux techniciens ou, pire, aux technocrates et aux élus cumulards d’agglomération. L’ensemble, obligatoire, flou, ultra-complexe de ce schéma, ainsi que la foule d’intervenants rassemblés dans cette conférence territoriale, nous laissent perplexes. Lire la suite

Voiture à Lyon : Le racket continue, jusqu’à quand pourrons nous tenir ?

Communiqué du groupe FN – 19 janvier 2018

Après la hausse continue du prix des carburants, sans qu’il n’y ait jamais aucune corrélation avec le coût réel du baril de pétrole, après la suppression drastique de près de 7 000 places de parking gratuites à Lyon entre 2016 et 2018, après l’augmentation de 25% du tarif de stationnement pour les résidents en 2015, après le passage de l’amende pour stationnement impayé de 17 à 60 euros au 1er janvier, ainsi qu’à la même date, celle du tarif de horodateurs qui fait que dans certain quartier de Lyon trois heures de stationnement couteront désormais 23 euros (rappelons que le SMIC horaire net au 1er janvier 2018 est à 7,58 euros. Le coût horaire du parking à Lyon est donc plus élevé que le SMIC…), la municipalité et le gouvernement continuent leur offensive contre les automobilistes vache à lait

Nous rappelant les heures les plus sombres du Moyen-Âge, un projet est à l’étude pour installer prochainement un péage urbain à Lyon. On se demande bien jusqu’où les délires de ces édiles incapables de s’opposer à la pensée unique et de privilégier d’autres voies que la coercition et l’intimidation financière, vont aller. Lire la suite