Vœu : Contre la fermeture de 14 réacteurs nucléaires

Vœu présenté par Vincent Lecaillon

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 9 juillet 2020, Vincent Lecaillon a demandé par un vœu à la Région qu’elle sollicite l’Etat en faveur d’un sursis pour les 14 réacteurs nucléaires menacés de fermeture en France. Voici son intervention et les réactions désolantes des autres groupes politiques :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Logo-RN.jpg.

Exposé des motifs :

Lundi 29 juin, le second réacteur de la Centrale nucléaire de FESSENHEIM a cessé de fonctionner ; sa fermeture s’inscrit dans l’engagement de la France de réduire la part du nucléaire dans son mix énergétique : de 71% à 50% de l’électricité produite à l’horizon 2035.

Or si le risque d’accident nucléaire n’est pas nul, il reste minime et le sera de plus en plus grâce aux retours d’expériences acquises.

Également, si les déchets restent un problème, celui-ci sera résolu par l’évolution des techniques, avec par exemple les centrales de 4ème génération, celles à fusion nucléaire, ou l’utilisation du laser à haute intensité qui permettra de réduire la radioactivité des déchets d’une durée d’un million d’année à … 30 minutes.

Lire la suite

Une Région qui réconcilie économie et environnement

Intervention d’Alexis Jolly – 8 juillet 2020

Rapport n° 4164

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 8 juillet 2020, Alexis Jolly a critiqué la politique “écologique” de Laurent Wauquiez qui se rend à l’idéologie de l’extrême gauche :

Monsieur le Président, chers collègues,

La lecture de ce rapport fait apparaitre un incroyable virage à gauche de l’exécutif régional au plus grand bonheur de l’extrême gauche, qui ne devrait pas manquer de crier à la paternité de ces propositions.

Aujourd’hui on voudrait faire croire que l’extrême gauche détient le monopole de l’écologie. Or ils ne détiennent que le monopole de l’écologie punitive, ou de l’écologie par les carabines lorsqu’il s’agit d’exterminer les ours et les loups dans les Pyrénées ou dans les Alpes.

Alors il n’appartient qu’à vous Mr le Président d’exercer l’écologie de bon sens qui doit désormais impérativement primer sur l’idéologie marxiste cachée sous le vert feuillage des écologistes.

Lire la suite

Communication et débat sur la proposition de rapport du groupe RCES

Explication de Richard Fritz – 20 décembre 2019

Rapport n° 3758

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 20 décembre 2019 : Richard Fritz (RN) prend la parole pour se moquer d’une proposition de rapport de la part du groupe des Verts (RCES) en faveur de l’idéologie naturaliste :

Approbation du plan régional de prévention et de gestion des déchets (PRPGD) (avec amendement)

Intervention de Maxime Chaussat – 19 décembre 2019

Rapport n° 3746

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 19 décembre 2019 : Maxime Chaussat (RN) s’est prononcé pour le plan régional de prévention et de gestion des déchets, proposé par l’Exécutif de Laurent Wauquiez :

Monsieur de Président, chers collègues,

Comme nous le rappelle le préambule du rapport : « La loi NOTRe adoptée en 2015 a transféré des Départements aux Régions la compétence relative à la planification des déchets non dangereux et des déchets du BTP.»

Et les objectifs nationaux en la matière sont extrêmement ambitieux : « réduire de 10% les déchets ménagers (entre 2010 et 2020), réduire de 50% les déchets admis en installations de stockage (entre 2010 et 2025), porter à 65% les tonnages orientés vers le recyclage ou la valorisation organique en 2025, et recycler 70% des déchets du BTP en 2020. »

Lire la suite

Territoire de solidarités entre l’homme et la nature – révision de la charte du PNR de la Chartreuse

Explication de vote de Bruno Desies – 28 mars 2019

Rapport n° 2754

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 28 mars 2019 : Bruno Desies a exposé la position du groupe Rassemblement National sur la révision de la charte du Parc Naturel Régional (PNR) de la Chartreuse :

Monsieur le Président,

Sans en faire l’inventaire, les 13 orientations retenues vont toutes dans un souci de préserver la richesse et l’identité de nos territoires. Les PNR sont assurément un excellent outil pour protéger les hommes et les paysages des effets pervers de la mondialisation et de la métropolisation. Toute personne sensée adhère à ces principes.

Toutefois, quant aux moyens d’actions déployés et aux orientations budgétaires retenues, les différents exécutifs successifs ici présents n’ont pas brillé par leur compétence ces 15 dernières années. Que d’argent inutilement dilapidé, que d’organismes intermédiaires inutilement biberonnés, tout cela pour des actions stériles notamment de sensibilisation. Le bilan 2008-2019 est très clair, point 2.3.2 du rapport, le bilan est « globalement positif » sauf que, vu les attentes pressantes des habitants, vu l’urgence environnementale et eu égard aux contraintes budgétaires, le bilan ne doit pas se contenter d’être globalement positif, il doit être 100 % positif. On en est loin. Lire la suite

Préserver notre patrimoine naturel : actions pour le PNR du Massif des Bauges

Explication de vote de Christophe Boudot – 20 décembre 2018

Rapport n° 2561

Le 20 décembre 2018, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, le président du groupe RN, Christophe Boudot, s’est prononcé sur les actions régionales pour le Parc Naturel Régional (PNR) du Massif des Bauges :

Monsieur le Président,

ll apparaît après étude de ce rapport que les contours du périmètre du PNR du massif des Bauges seront élargis. En effet, les deux grands pôles urbains du secteur, à savoir les communes d’Annecy et de Chambéry, se voient, ce qui n’était pas le cas jusqu’alors, intégrés au projet de la future charte du PNR.

Or, Monsieur le Président, de nombreuses interventions depuis le début de mandat ont prouvé que nous sommes très attachés à la mise en place de politiques d’aménagement du territoire harmonieuses. Autant préciser ici dans ce rapport que nous ne trouvons pas notre compte. Peu d’éléments sur le respect de la ruralité et des identités locales mises à mal par le phénomène de métropolisation et bien sûr la mondialisation galopante. Au contraire, car en effet la seule vraie question qui devrait nous animer sur ces sujets est de savoir comment à notre époque on hérite d’un territoire, on le préserve et on l’enrichit, de manière à le transmettre aux générations futures. Lire la suite

Rapport d’activité et de développement durable 2017 de la Région Auvergne – Rhône-Alpes

Explication d’Alexis Jolly – 11 octobre 2018

Rapport n° 2147

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 11 octobre 2018, Alexis Jolly a critiqué le rapport d’activité et de développement durable 2017 de la Région :

Monsieur le Président, chers collègues,

Ce nouveau rapport est une fois encore pavé bonnes intentions et pourtant transpire de malhonnêteté dès les premières pages.

Celui-ci débute sans honte par un titre aguicheur « Auvergne Rhône-Alpes, un fonctionnement démocratique », inutile de vous rappeler que le Rassemblement national vous a fait condamner, par le TA, vous et vos tripatouillages indécents lors du vote de la commission permanente et que le budget 2016 a été annulé.

Cela étant dit, vous brosser tout au long de ces pages un vaste document de propagande décrivant bien entendu tous les bénéfices de votre gestion, dans tous les domaines. Lire la suite

Avis sur le plan de protection de l’atmosphère (PPA) 2018-2023 de la vallée de l’Arve

Explication de vote d’Anne-Françoise Abadie-Parisi – 11 octobre 2018

Rapport n° 2143

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 11 octobre 2018 : Anne-Françoise Abadie-Parisi a déclaré être sceptique au sujet du plan de protection de l’atmosphère (PPA) 2018-2023 de la Vallée de l’Arve, présenté par l’Exécutif de Laurent Wauquiez :

Monsieur le président, chers collègues,

L’Etat déserte ses territoires. Son engagement financier se fait attendre quand il ne s’évapore pas tout simplement. C’est ainsi, que la commune de Thonon a déploré récemment la disparition soudaine de l’aide promise à sa gare, dans le cadre des aménagements du Léman Express.

Concernant ce plan de protection atmosphère, le préfet Pierre Lambert l’annonce lui-même : Le plan de financement global reste à consolider alors que la validation est encore à discuter entre les partenaires. Il démontre ainsi – a minimum – un manque de cohérence entre l’ensemble des acteurs.

Dès lors, pouvez-vous donc encore faire confiance à un état si fragile ? Lire la suite