Insécurité : « ils » en parle et puis c’est tout

Communiqué de Charles Perrot – 24 février 2021

Ce mercredi 24 février 2021, le groupe RN du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes a proposé lors d’un voeu déposé en séance, de saisir l’Etat afin que des moyens supplémentaires soient affectés au quartier de la Guillotière à Lyon. Les trafics en tous genre, l’insécurité, le non droit font régulièrement la « Une » de la presse locale depuis plusieurs semaines, dans une impunité totale, pourrissant la vie des riverains et des commerçants locaux.

L’ensemble des groupes politiques, de l’extrême-gauche verdoyante à la fausse droite LR, l’Exécutif de M. WAUQUIEZ en tête, ont voté contre ce voeu qui ne demandait pas autre chose à l’Etat que de reprendre sa place, toute sa place et rien que sa place, dans ce territoire abandonné de la République.

Si l’opposition de la gauche n’est pas une surprise, celle des LR et de leur alliés ne fait que confirmer la mollesse de cette droite sans conviction ni colonne vertébrale.

Charles Perrot (Président du groupe RN)

Question orale du RN : Référendum national numérique (avec vidéo)

Question orale présentée par Isabelle Surply – 24 février 2021

Monsieur le Président,

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Logo-RN.jpg.

63% des Français sont inquiets de l’immigration massive et de ses conséquences. (Sondage IPSOS, Sept 2019)  Ce constat est en augmentation permanente.

Dans notre Région, les derniers chiffres sont alarmants et recensent une augmentation prévue par le gouvernement de +45 % de migrants sur notre territoire régional.

En effet, le plan de répartition des migrants dévoilé en décembre 2020 imposera à la Région Auvergne Rhône-Alpes d’héberger jusqu’à 13% de migrants supplémentaire, contre 9% actuellement imposé depuis 2015 (note de cadrage, Ministère de l’Intérieur).

Monsieur le Président, réaliserez-vous un référendum régional numérique portant sur l’immigration, afin que les futures orientations politiques et budgétaires puissent refléter la volonté des habitants ?

Lire la suite

Vœu du RN : Pour la reconquête d’un territoire perdu de la République (avec vidéo)

Voeu présenté par Muriel Coativy – 24 février 2021

Exposé des motifs :

Le secteur de La Guillotière/Place Gabriel-Péri à Lyon est chaque jour d’avantage un territoire perdu de la République. Trafics de drogue, de cigarettes de contrefaçon, de produits volés ou de contrebande, prostitution, vols, rackets, intimidations, bagarres, règlements de compte, etc., pour la plupart fruits de clandestins venus de tous horizons et bénéficiant, pour beaucoup, du statut de « mineurs isolés ».

Nous ne pouvons plus rien attendre des décisions locales, a fortiori avec la nouvelle majorité islamo-gauchiste dite « écologiste » tant à Lyon qu’à la Métropole de Lyon. Quant à la Région, ses compétences sont en la matière très limitées et ce n’est pas quelques caméras supplémentaires de vidéo-surveillance qui vont changer la donne. Aussi, il convient de savoir si l’Etat souhaite faire de cette zone de non-droit une de ses premières « zones sans contrôle d’identité » comme le préconise le défenseur des droits nommé par E. Macron, Mme Claire Hédon, ou au contraire reconquérir ses territoires perdus en y faisant respecter nos lois : lois sur l’immigration clandestine, lois sur le trafic de substances ou produits illicites, lois sur la santé publique, lois sur la concurrence déloyale, lois sur la sécurité, première des libertés, etc.

Lire la suite

Mesures d’urgence et Plan de relance pour la montagne (avec amendements)

Intervention d’Alexis Jolly – 23 février 2021

Rapport n° 4979

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 24 février 2021, Alexis Jolly (RN) s’est prononcé sur les mesures d’urgences et le “plan de relance” pour la montagne, présentés par l’Exécutif de Laurent Wauquiez :

Monsieur le Président, chers collègues,

La décision gouvernementale visant à la fermeture des remontées mécaniques en mars 2020 et durant toute la saison 2021 a provoqué un choc pour tous les professionnels de la montagne et les habitants des stations et villages de montagne.

Si d’autres pays européens comme la Suisse ou l’Autriche ont fait confiance aux domaines skiables pour s’adapter et pour maintenir l’ouverture des remontées mécaniques sans provoquer une hausse du taux d’incidence, le gouvernement s’est entêté à imposer une saison noire, précipitant tous les acteurs à la ruine économique et sociale.  

Lire la suite

Elaboration du prochain CPER 2021-2027

Intervention d’Anne-Françoise Abadi-Parisi – 23 février 2021

Rapport n° 4867

Le 23 février 2021, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Anne-Françoise Abadie-Parisi (RN) a évoque le positif et le négatif du nouveau CPER 2021-2027 concluant à une abstention du groupe RN lors du vote :

Monsieur le Président, chers collègues,

Nous avons tous pu constater à nouveau l’inefficacité pour ne pas dire la cacophonie de l’administration française lors de la crise sanitaire de la pandémie Covid 19. Nous nous disions alors avec une certaine dose d’optimisme que cela pourrait servir de leçon dans la gouvernance de nos territoires. Malheureusement ce contrat de plan manifeste à nouveau tous les travers de cette bureaucratie obèse avec sa multitude d’intervenants, acteurs et…contradicteurs. Nous avions déjà abondamment souligné lors de délibérations précédentes tout le mal que nous pensions de vos schémas régionaux (Sradett, etc.) pour ne pas y revenir. La France Covid est sur-administrée et manifestement aux vues de ce contrat-plan, la France d’après Covid le demeurera !

Lire la suite

Une ambition forte pour les mobilités : soutien massif au transport ferroviaire et engagement renforcé dans la mobilité locale

Intervention de Bruno Desies – 24 février 2021

Rapport n° 4868


En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 23 février 2021, Bruno DESIES (RN) s’est prononcé sur les projets régionaux de L. Wauquiez (LR) en matière de politique ferroviaire :


Amendement présenté par Bruno Desies

Transformation de la chaine de puissance diesel de nos TER bi-mode existants

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Logo-RN.jpg.

Exposé des motifs :

L’acquisition de 3 TER à hydrogène est une fois encore une mauvaise réponse à une bonne question. C’est aussi une magnifique opération de com car nous imaginons bien notre Président poser devant le premier prototype, en gare du Puy par exemple ou sur les magazines de la Région…

Mais c’est une bonne question : la Région AURA possède de nombreuses lignes non électrifiées et notamment, l’étoile de Roanne, l’étoile de Veynes, Lyon Nantua, Clermont Aurillac, Clermont La Bastide.

3 TER, c’est trop ou pas assez.

Lire la suite

Laurent Wauquiez veut son gadget !

Communiqué de Céline Porquet et d’Alexis Jolly – 5 février 2021

La région Auvergne Rhône Alpes va investir 525 000 euros dans la mise en place d’un outil de récupération de données, afin de suivre l’évolution de la crise sanitaire et pouvoir sur un modèle prédictif réagir sur les mesures à prendre.

Cet outil coûteux vient s’ajouter à un dispositif similaire déjà existant et utilisé à l’échelle nationale ! Pire encore, les données récoltées pourraient servir dans d’autres domaines tels que les transports ou les lycées, sans aucun lien avec la lutte contre la Covid-19. Laurent Wauquiez veut son gadget ! La promotion personnelle du Président de Région doit cesser !

Nous souhaitons que ce demi-million d’euros prévu serve concrètement et réellement l’amélioration du quotidien des habitants de la région et nous demandons que cet outil soit mis en place pour l’analyse des eaux usées, sur des prélèvements automatiques en lien avec les autorités locales, départementales et donc sur des données réelles qui serviront à territorialiser les mesures de confinement.

Lire la suite

Les décisions de Macron vont à l’encontre des professionnels de la montagne

Communiqué d’Alexis Jolly – 25 novembre 2020

Hier soir lors de son allocution, le Président de la République a repoussé l’ouverture des stations de skis aux calendes grecques. Cette décision unilatérale va à l’encontre des professionnels de la montagne qui ont déjà eu l’occasion de montrer leur sérieux lors de la période estivale.

En effet, comment peut-on imaginer mettre en danger les 120 000 emplois saisonniers que représentent les stations de ski en France, alors même que toute l’économie du tourisme n’a jamais autant souffert des décisions prises par les bureaucrates parisiens !

Comment imaginer que 10 000 km de pistes soient sans skieurs alors qu’elles représentent de vastes étendues naturelles non facteur de transmission ?

Lire la suite

Macron, « tête de Turc »

Communiqué du groupe RN – 29 octobre 2020

Hier soir, alors qu’Emmanuel MACRON venait d’annoncer un nouveau « tour de vis » sanitaire aux Français, des centaines de Turcs défilaient dans les rues de Décines, de Vienne, de Lyon contre la communauté arménienne, détériorant des voitures, des devantures de magasins, s’en prenant aux forces de l’ordre.

Lors du premier confinement, le gouvernement avait toléré les manifestations de soutien au violeur Adama Traoré sous couvert « d’émotion ». On se demande désormais comment ce gouvernement, fort avec les faibles et faible avec les forts, va justifier ces appels répétés à une guerre, sur notre sol, contre une communauté depuis longtemps présente et assimilée.

Lire la suite

Question orale du RN : Concernant le statut des « référents numériques » dans les lycées de notre Région (avec vidéo)

Question orale du groupe présentée par Vincent Lecaillon – 16 octobre 2020

Monsieur le Président,

Dans nos lycées, l’informatique et le numérique sont absolument nécessaires, tant dans le domaine de la pédagogie que dans celui du fonctionnement administratif : un lycée avec un réseau numérique déficient est un établissement qui ne peut plus répondre à aucune de ses missions !

C’est la société ATOS qui sous-traite les équipements informatiques de nos établissements : elle livre, installe et entretient le matériel. Elle est, pour cette dernière partie de sa mission, en contact avec un « référent numérique » dans chaque lycée.

Ces « référents numériques » réalisent en effet un travail très important et primordial, de maintien en fonctionnement et d’adaptation, des réseaux informatiques, aux besoins toujours croissants et changeants tant pour la pédagogie que pour l’administration. Ce sont souvent des enseignants, parfois des agents de catégorie C, et même pour quelques-uns des surveillants ! Par comparaison, ce type de tâche est, dans les entreprises, dévolu à des informaticiens professionnels, techniciens, voire même à des ingénieurs réseaux.

Lire la suite