La Région solidaire de ses agriculteurs touchés par le gel d’avril 2021

Intervention de Thierry Sénéclauze – 29 avril 2021

Rapport n° 5455

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 29 avril 2021, Isabelle Surply a exposé la position du groupe “Rassemblement National” au sujet des aides destinées aux agriculteurs, suite au gel d’avril 2021 :


Amendement présenté par Isabelle Surply

REGLEMENTATIONS DE L’UNION EUROPEENNE : UN FREIN POUR NOS PAYSANS

Exposé des motifs :

La réglementation de la commercialisation des fruits et légumes imposée par Bruxelles ajoute une difficulté supplémentaire chez nos agriculteurs français.

La sécheresse, la grêle, la crise sanitaire et maintenant le gel à nouveau, mettent à nouveau en exergue l’urgence absolue de soulager nos paysans.

Lire la suite

Habilitations du Président pour la période de transition 2021 et 2022 et la préparation de la programmation 2023-2027 du FEADER

Explication de vote d’Alexis Jolly – 23 février 2021

Le Président de Région, Laurent Wauquiez (LR), a refusé la parole à Alexis Jolly, ceci sous prétexte qu’il ne se serait pas manifesté assez rapidement alors que son nom figurait bien sur la liste des intervenants !? Voici donc ce que Alexis Jolly aurait dit en Assemblée plénière :

Monsieur Le Président,

Évidemment le versement de fonds FEADER, dont la France est la principale bénéficiaire pour cette période 2014-2020 est une excellente nouvelle puisqu’elle permet à notre pays de recouvrer l’argent qu’elle distribue à l’Union européenne, mais encore faut-il que ces fonds soient utilisés pour les intérêts de nos agriculteurs et ne soient pas détournés à des fins bien éloignées des intérêts des habitants de la Région. 

Ce n’est pas un secret, la Commission européenne s’est ouvertement vanté d’utiliser les moyens de ce fonds pour financer l’installation de migrants dans les États membres. Pour les partisans de l’idéologie mondialiste, tous les moyens sont bons pour financer l’immigration massive, y compris détourner l’argent destiné à nos agriculteurs pour financer l’installation de clandestins dans les campagnes. 

Lire la suite

Adaptation des secteurs agricole, alimentaire et forêt-bois face au changement climatique

Intervention de Christophe Boudot – 16 octobre 2020

Rapport n° 4514

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 16 octobre 2020, Christophe Boudot (RN) a soutenu la filière forêt-bois, alimentaire et l’agriculture dans le cadre de l’adaptation de ces secteurs aux conséquences du changement climatique :

Communication et débat sur la proposition de rapport du groupe RCES

Explication de Richard Fritz – 20 décembre 2019

Rapport n° 3758

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 20 décembre 2019 : Richard Fritz (RN) prend la parole pour se moquer d’une proposition de rapport de la part du groupe des Verts (RCES) en faveur de l’idéologie naturaliste :

Monsieur le Président,

Si chacun peut se féliciter des orientations du programme régional de la filière Forêt -Bois, mais aussi dans les grandes lignes des propositions du groupe RCES pour l’arbre hors forêt, le réchauffement climatique est, une fois de plus, affirmé comme une religion, comme on l’a entendu asséner.

Le RCES nous promet l’apocalypse de notre faute à nous, peuple des sources et des forêts. Avec cet héritage qui nous est propre, serions-nous devenus trop stupides pour ne pas planter des arbres partout où c’est possible, partout où notre cadre de vie s’en trouverait amélioré ? Faut-il encore que la Région invente des comités Théodule pour contraindre et obliger en finançant, cela va de soi, les acteurs locaux ?

Lire la suite

Programme régional de la filière forêt-bois

Explication de vote de Charles Perrot, 20 décembre 2019

Rapport n° 3741

Le 20 décembre 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Charles Perrot, président du groupe RN, a commenté le plan régional de la filière forêt bois :

Monsieur le Président, chers collèges,

Nous voterons avec plaisir le programme régional de la filière forêt-bois, d’autant plus que demain la Russie inondera le marché du bois avec ses résineux de qualité médiocre venant du fond de la toundra.

En France, nous produisons l’excellence (douglas, chêne… soit des bois de haute qualité mécanique et durable). Nous pouvons dés lors nous orienter vers une position de fournisseur de bois de haute qualité, d’autant que notre forêt est vieillissante, soit beaucoup de bois à maturité sur pieds. Nous avons donc les disponibilités pour alimenter un marché de taille continental (l’Europe). Par notre virage stratégique vers des résineux « bois rouges » (douglas, et même mélèzes) nous pourrons occuper des marchés de niche à haute valeur ajoutée. Le douglas, certes plus cher à l’achat a également l’avantage de ne pas avoir besoin de traitement. Donc beaucoup de potentiel pour l’avenir de la sylviculture française.

Lire la suite

La Région solidaire avec ses agriculteurs

Explication de vote de Christophe Boudot – 19 décembre 2019

Rapport n° 3775

Le 19 décembre 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Christophe Boudot (RN) a exprimé la solidarité du groupe RN avec les agriculteurs attaqués par des extrémistes écolos incendiaires :

Monsieur le Président,

Il est évident que la situation des agriculteurs est suffisamment désespérée pour ne pas les aider directement lorsqu’ils sont accablés. Le cas de cette exploitation est tout à fait intolérable. On parle aujourd’hui d’agribashing, attitude détestable qui vise à traiter l’agriculteur, le viticulteur, l’éleveur, d’empoisonneur, de champion de la maltraitance alors que ce monde paysan nous nourrit, entretient et magnifie nos espaces verts et nos espaces patrimoniaux. 

Cet agribashing, du fait de terroristes de la pensée et d’activistes minoritaires, cruels, sectaires, parfois issus de l’extrême gauche, ne doit pas nous faire oublier les véritables raisons de la désespérance agricole, notamment la mondialisation sauvage, les normes toujours plus incompréhensibles, et les traités européens qui livrent nos exploitations à une mort certaine, que certaines personnes sur ces rangs ont votés à Bruxelles ou au moment de la ratification au Palais Bourbon. Certains se sont abstenus, ce qui revient finalement au même.

Lire la suite

Plan exceptionnel de soutien à la Drôme, l’Ardèche et l’Isère

Explication de vote de Christophe Boudot – 19 décembre 2019

Rapport d’urgence

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 19 décembre 2019, Christophe Boudot (RN) s’est prononcé en faveur du plan exceptionnel de soutien aux départements sinistrés par un tremblement de terre et par les intempéries qui l’ont suivies :

Monsieur le Président,

Vous l’avez dit, notre région a été frappée durement par un séisme d’une magnitude de 5,4 sur l’échelle ouverte de Richter. L’épisode important de neige qui a suivi ce séisme et ce dernier, ont entraîné d’énormes difficultés pour les réseaux routiers, ferroviaires, électriques et pour un pan entier de notre bâti patrimonial. 500 000 foyers privés d’électricité dont certains pendant plus de dix jours. 

La Région doit se trouver aux côtés de toutes les familles touchées, des lycées endommagés, de toutes les entreprises que l’on oublie souvent alors qu’elles sont obligées de cesser leurs activités indirectement ou directement, et des arboriculteurs qui ont tout perdu. 

Ce sont là des compétences directes de la Région et sur une aide d’urgence bien légitime. En conséquence, mon groupe votera pour ce rapport. Je vous remercie.

Agriculture de montagne : la Région s’engage pour le pastoralisme

Rapport n° 2976

Intervention de Christophe Boudot – 27 juin 2019

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 27 juin 2019 : Christophe Boudot s’est prononcé sur la protection des cultures d’élevages et contre la présence du loup dans les territoires pastoraux :

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Présenter un plan supplémentaire pour dire « oui » au pastoralisme et à l’élevage en zone montagne, c’est bien, mais le plus important serait de traiter les causes nombreuses de ses difficultés et notamment des prédations qu’il subit.

L’annexe 2 de la Convention de Berne ainsi que la directive européenne « Habitat Faune et Flore » de mai 1992 impose aux états une conservation favorable de la population des loups. Canis lupus, ce roi des prédateurs que l’on avait eu tant de mal à éradiquer en France dans les années 1930 a été réobservé pour la première fois dans le Parc du Mercantour au mois de novembre 1992. Dès l’hiver suivant, une petite meute était déjà constituée. Depuis le monde du pastoralisme soufre et ne peut plus faire face à cette prédation massive qui remet en cause son existence même.

Lire la suite

Agriculture : la Région aux cotés des agriculteurs sinistrés par les intempéries

Rapport complémentaire n° 3196

Explication de vote de Thierry Sénéclauze – 27 juin 2019

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 27 juin 2019, Thierry Sénéclauze a critiqué le plan d’urgence de l’Exécutif de L. Wauquiez destiné aux agriculteurs sinistrés par les intempéries de 2019 :

Monsieur le Président,

Nous saluons votre initiative et votre réactivité quant à la mise en place de ses 6 millions d’€ face à une urgence, conséquence de ces derniers orages.

L’épisode en question a été particulièrement intense et dévastateur et il faudra du temps, beaucoup de temps, pour que nos agriculteurs s’en remettent et retrouvent une trésorerie normale, leur permettant à minima d’assurer le fonctionnement de leur exploitation.

Les risques climatiques ont toujours existé, et l’agriculture y est exposé au premier rang. En 1973 un orage de grêle dévaste la commune de Anneyron : plus aucune culture n’était debout. Bien sûr, à l’époque, aucune culture n’était assurée, mais en 2019 comment se fait-il que la situation financière de nos exploitations agricoles soit si dégradée et ne permette plus de recourir à une assurance nécessaire à couvrir le risque financier des aléas climatiques auxquels elles sont exposés ?

Lire la suite

Plan ambition cheval

Intervention de Stanislas Chavelet – 29 mars 2019

Rapport n° 2751

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 28 mars 2019, Stanislas Chavelet s’est prononcé sur le “Plan ambition cheval” :

Monsieur le Président, chers collègues,

Vous nous proposez ce plan Ambition Cheval pour un financement global de 7,4 M€. Vous le savez, notre groupe est favorable à ce type d’aides directes si toutefois elles ne se traduisent pas par une arrière-pensée électoraliste. N’ayons pas l’esprit chagrin et ne boudons pas notre plaisir.

Nous sommes naturellement sensibles au soutien à cette filière qui a particulièrement souffert d’une fiscalité fluctuante, d’une baisse significative des naissances (moins 27 % entre 2007 et 2017), d’une baisse de 10 % des licenciés de 2013 à 2018. Ce secteur représente pourtant une part importante du patrimoine et du génie français dans toutes les disciplines du genre, notamment sportives. Lire la suite