Agriculture de montagne : la Région s’engage pour le pastoralisme

Rapport n° 2976

Intervention de Christophe Boudot – 27 juin 2019

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 27 juin 2019 : Christophe Boudot s’est prononcé sur la protection des cultures d’élevages et contre la présence du loup dans les territoires pastoraux :

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Présenter un plan supplémentaire pour dire « oui » au pastoralisme et à l’élevage en zone montagne, c’est bien, mais le plus important serait de traiter les causes nombreuses de ses difficultés et notamment des prédations qu’il subit.

L’annexe 2 de la Convention de Berne ainsi que la directive européenne « Habitat Faune et Flore » de mai 1992 impose aux états une conservation favorable de la population des loups. Canis lupus, ce roi des prédateurs que l’on avait eu tant de mal à éradiquer en France dans les années 1930 a été réobservé pour la première fois dans le Parc du Mercantour au mois de novembre 1992. Dès l’hiver suivant, une petite meute était déjà constituée. Depuis le monde du pastoralisme soufre et ne peut plus faire face à cette prédation massive qui remet en cause son existence même.

Lire la suite

Agriculture : la Région aux cotés des agriculteurs sinistrés par les intempéries

Rapport complémentaire n° 3196

Explication de vote de Thierry Sénéclauze – 27 juin 2019

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 27 juin 2019, Thierry Sénéclauze a critiqué le plan d’urgence de l’Exécutif de L. Wauquiez destiné aux agriculteurs sinistrés par les intempéries de 2019 :

Monsieur le Président,

Nous saluons votre initiative et votre réactivité quant à la mise en place de ses 6 millions d’€ face à une urgence, conséquence de ces derniers orages.

L’épisode en question a été particulièrement intense et dévastateur et il faudra du temps, beaucoup de temps, pour que nos agriculteurs s’en remettent et retrouvent une trésorerie normale, leur permettant à minima d’assurer le fonctionnement de leur exploitation.

Les risques climatiques ont toujours existé, et l’agriculture y est exposé au premier rang. En 1973 un orage de grêle dévaste la commune de Anneyron : plus aucune culture n’était debout. Bien sûr, à l’époque, aucune culture n’était assurée, mais en 2019 comment se fait-il que la situation financière de nos exploitations agricoles soit si dégradée et ne permette plus de recourir à une assurance nécessaire à couvrir le risque financier des aléas climatiques auxquels elles sont exposés ?

Lire la suite

Plan ambition cheval

Intervention de Stanislas Chavelet – 29 mars 2019

Rapport n° 2751

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 28 mars 2019, Stanislas Chavelet s’est prononcé sur le “Plan ambition cheval” :

Monsieur le Président, chers collègues,

Vous nous proposez ce plan Ambition Cheval pour un financement global de 7,4 M€. Vous le savez, notre groupe est favorable à ce type d’aides directes si toutefois elles ne se traduisent pas par une arrière-pensée électoraliste. N’ayons pas l’esprit chagrin et ne boudons pas notre plaisir.

Nous sommes naturellement sensibles au soutien à cette filière qui a particulièrement souffert d’une fiscalité fluctuante, d’une baisse significative des naissances (moins 27 % entre 2007 et 2017), d’une baisse de 10 % des licenciés de 2013 à 2018. Ce secteur représente pourtant une part importante du patrimoine et du génie français dans toutes les disciplines du genre, notamment sportives. Lire la suite

La Région aux côtés de ses agriculteurs

Intervention de Thierry Sénéclauze – 20 décembre 2018

Rapport n° 2568

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 20 décembre 2018, Thierry Sénéclauze a pointé les faiblesses de la politique agricole :

Monsieur le Président,

La Région aux côtés des agriculteurs ? Je dirais d’abord les agriculteurs aux côtés de leur Région, aux côtés du peuple, aux côtés des gens. Les agriculteurs nourrissent massivement depuis des années la population pour des prix sous-évalués, pour des produits non rémunérateurs, non payés, ce qui se traduit aujourd’hui par des difficultés permanentes et récurrentes,

Vous avez, au travers de ce rapport, un projet de soutien en urgence qui, malgré tout, arrive après une sécheresse 2018 écoulée dans une période hivernale déjà largement pluvieuse. On constate ici que 60 000 exploitations, 200 000 emplois régionaux sont menacés par des politiques agricoles européennes qui priorisent les importations de viande massives OGM issues de la déforestation, mais pas de l’agriculture intensive française
comme on voudrait nous le faire croire, et qui amènent nos agriculteurs à avoir des difficultés financières permanentes. Lire la suite

Vœu du groupe RN : Soutien à la filière apicole d’Auvergne-Rhône-Alpes menacée par la surmortalité des abeilles

Vœu présenté par Maxime Chaussat – 15 juin 2018

Le 15 juin 2018, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Maxime Chaussat a défendu les apiculteurs par un vœu :

Exposé des motifs :

Jeudi 7 juin, les apiculteurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont manifesté pour interpeller l’Etat, sur la situation dramatique dans laquelle ils se trouvent suite à une surmortalité des abeilles. Dans le Puy-de-Dôme, la saison 2017-2018 a été particulièrement mortelle pour les abeilles avec près de 40% de perte. Même phénomène dans le Rhône où la mortalité des abeilles est passée de 28% en 2017 à 41.5% en 2018. Lire la suite

Approbation du projet de statuts et rapport d’activités du Comité régional du tourisme Auvergne-Rhône-Alpes

Explication de vote de Marie Dauchy – 14 juin 2018

Rapport n°AP-2018-06 / 16-6-1660

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 14 juin 2018 : Marie Dauchy est intervenue sur le rapport de l’Exécutif de Laurent Wauquiez au sujet de l’approbation du projet de statuts et rapport d’activités du Comité régional du tourisme (CRT) :

Monsieur le Président, chers collègues,

La délibération qui nous est proposée aujourd’hui sur la fusion du Comité régional de développement touristique d’Auvergne et Rhône-Alpes tourisme nous semble indispensable pour la nouvelle organisation territoriale de notre grande Région Auvergne-Rhône-Alpes, La dissolution puis la création d’un nouveau CRT nous semble un meilleur choix que de ne garder qu’un CRT absorbant et absorbé dont l’un ou l’autre serait donc laissé-pour-compte.

De plus, nous ne pouvons qu’être favorables au projet ambitieux de faire d’Auvergne-Rhône-Alpes la cinquième Région touristique européenne dans les cinq années à venir. Notre groupe approuve cette fusion nécessaire qui doit garder une certaine cohérence territoriale dans les actions relatives au tourisme et pour la productivité de notre grande Région. Toutefois, Monsieur le Président, nous tenons tout de même à vous mettre en garde car notre groupe veillera et s’opposera à toute folie financière et administrative que cette nouvelle organisation entraînera. Lire la suite

Rapport sur la préparation du budget européen 2020-2028 : mobiliser l’action européenne au service des projets concrets en Région Auvergne-Rhône-Alpes (avec amendement)

Explication de vote d’Antoine Mellies – 29 mars 2018

Rapport n° 1447

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 29 mars 2018, Antoine Mellies a critiqué la politique régionale sur la mobilisation des actions de l’Union Européenne en Auvergne-Rhône-Alpes :

Monsieur le Président.

Monsieur NEUDER, empreint de naïveté, j’ai cru que vous alliez défendre, comme prétend le faire le Président WAUQUIEZ sur tous les plateaux de télévision, une position euro-réaliste, voire euro-critique, pour rappeler avec les autres Régions de France et le gouvernement les intérêts français, auvergnats et rhônalpins auprès des instances européennes. Or, désolé de vous le dire, Monsieur NEUDER, mais en participant à la fable de la générosité européenne traduite en actes, vous êtes tombé dans tous les pièges. Vous vous réjouissez de l’instauration d’une relation directe entre les Commissaires de Bruxelles et la Région participant, sans le savoir, à l’effacement de l’Europe des nations au profit d’une Europe carcérale, assise sur des stratégies macro-régionales. Lire la suite

Agriculture française : comment sortir de la crise ?

Contribution de Thierry Sénéclauze – 12 mars 2018

J’étais invité, le mercredi 7 mars, à une conférence de Bruno Parmentier au lycée agricole de la Côte-St-André dans l’Isère sur le thème : “Nourrir la planète, l’enjeu du 21 siècle”. L’agriculture étant plus que jamais un acteur de stabilité géopolitique mondiale, Bruno Parmentier conférencier de renom, invité à l’initiative de la Coordination Rurale (deuxième syndicat agricole français), nous a exposé, pendant plus de 3 heures, la Politique Agricole Commune (PAC), la gestion des ressources, les traités de libre-échange (CETA, MERCOSUR, etc.), les OGM ou encore l’agriculture conventionnelle et biologique et les bouleversements qui vont remettre l’agriculture au cœur des enjeux de nos sociétés modernes.

La corrélation de tous les critères d’évolution de consommation à l’échelon planétaire promettent des beaux jours à une agriculture moderne et évolutive. Il faudra produire beaucoup plus et lutter contre les conséquences directes de l’urbanisation et de la bétonisation de la planète. L’agriculture et les agriculteurs sont trop souvent montrés du doigts à tort. Ces derniers sont désignés responsables et coupables des nombreux maux du 21ème siècle. Lire la suite

Sophie Robert fait avancer la cause de la filière bois au Conseil régional

Communiqué du groupe FN – 3 octobre 2017

Le 29 septembre dernier s’est tenue une Assemblée plénière de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Plusieurs rapports importants étaient au menu, dont celui portant sur le « Plan régional en faveur de la filière bois », rapport que l’Exécutif a bien failli sacrifier sur l’autel de délais de réunion trop court, le Président WAUQUIEZ étant attendu le lendemain en Bretagne pour poursuivre sa campagne interne au sein des LR. On voit que l’intérêt général tient à peu de choses…

Sophie ROBERT, élue Front National de la Loire au Conseil régional a voté favorablement ce rapport tout en proposant dans son intervention la nécessité de défendre et de maintenir la qualité de nos productions sylvicoles qui dans l’avenir fera la différence avec les bois d’importation de moins bonne facture.

En dehors de tout esprit partisan, Sophie ROBERT a par ailleurs permis l’adoption par l’Exécutif régional d’un amendement proposé par un autre groupe d’opposition « pour l’inclusion d’une clause ‘Bois local’ dans les marchés publics de la région ». Lire la suite