Plan stratégique emploi-formation en Auvergne – Rhône-Alpes (avec amendements)

Intervention de Muriel Burgaz – 12 octobre 2018

Rapport n° 2155

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 12 octobre 2018, Muriel Burgaz a évoqué les forces et les faiblesses du plan régional emploi-formation :

Monsieur le président, chers collègues,

3 réflexions :

La 1ère :
N’y a-t-il pas une contradiction entre l’objectif de se recentrer sur des formations pour les filières dynamiques qui ont du mal à recruter (le numérique, le tourisme, l’énergie durable,…) et la cible prioritaire retenue : les publics fragilisés ?

Effectivement le chômage frappe davantage les personnes peu ou non qualifiées. Plus de la moitié des demandeurs d’emploi n’ont pas le niveau du baccalauréat.

Comment votre objectif principal de financer l’accès à l’emploi peut-il être rempli si les formations ne servent qu’essentiellement à remplir des missions de remises à niveau, d’apprentissages des savoirs de base…, certes absolument nécessaires mais qui ne sont pas de la compétence de la Région mais de celle de l’état et de l’éducation nationale qui ne font pas leur travail ! Lire la suite

Contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelles Auvergne – Rhône-Alpes (avec amendements)

Intervention de Muriel Burgaz – 12 octobre 2018

Rapport n° 2154

Le 12 octobre 2018, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Muriel Burgaz a abordé le contrat de plan régional de développement des formations :

Monsieur le Président, chers collègues,

Avec ces 2 rapports sur la Formation Professionnelle, on est dans l’illustration, encore une fois, que pour vous, la politique c’est avant tout de la COM !

Vous aviez annoncé une grande refonte de la politique de formation professionnelle et avec la liste qui suit, on s’aperçoit que c’est tout le contraire ! Vous avez affirmé que la Formation Professionnelle était l’une de vos grandes priorités, qu’elle allait bénéficier de 100 millions d’€ de plus et en fait vous en avez enlevé 45 millions ! Vous nous avez annoncé une vision et une politique innovantes avec un changement complet de politique !

Or, depuis le début de votre mandat, rien n’a été modifié, ni les critères, ni les marchés publics des organismes de formation, tout est resté à l’identique. Lire la suite

Faire de notre Région la première Région pour l’apprentissage

Intervention de Muriel Burgaz – 29 juin 2017

Rapport n° 540

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 29 juin 2017, Muriel Burgaz a évalué la politique régionale en matière d’apprentissage :

Monsieur le Président, chers collègues,

En fait votre dossier n’annonce pas de changement fondamental.

On attendait plus de « nouveau et d’ambition », plus de volonté politique que de brassage administratif. On voit d’ailleurs que les élans ambitieux de votre campagne électorale ont été revus nettement à la baisse.

D’un objectif de  60 000 apprentis  vous nous annoncez aujourd’hui 55 000. Que constate-on aujourd’hui ? Que malgré des investissements considérables, les résultats quantitatifs et qualitatifs de l’apprentissage restent médiocres. Pourquoi ? Lire la suite

Protocole d’accord Région Auvergne – Rhône-Alpes – AGEFIPH

Explication de vote de Muriel Burgaz – 9 février 2017

Rapport n° 9

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 9 février 2017 : Muriel Burgaz s’est prononcée sur le protocole d’accord Région Auvergne – Rhône-Alpes (AGEFIPH) :

Monsieur le Président,

Oui, l’aide à l’insertion des personnes handicapées est une volonté politique qui a toujours été soutenue par le Front National. Il est évident que c’est un choix d’orientation budgétaire bien meilleur et plus logique que les budgets qui financent sans limite les politiques d’immigration ou l’AME, qui, on le sait, à un moment donné, finissent par grever les budgets essentiels comme celui-ci.

Je ferai une autre remarque. J’ai soulevé en commission le souhait de voir ces politiques s’orienter vers la création d’entreprises qui sont souvent très prisées par ce public, d’autant plus que c’est une forme d’emploi et le travail indépendant, un modèle économique qui tend à se développer de plus en plus. Lire la suite

Soutien aux établissements et gratuité des formations sanitaires et sociales

Explication de vote de Françoise Abadie-Parisi – 15 décembre 2016

Rapport n° 1506

En Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Françoise Abadie-Parisi s’est prononcée sur la politique relative aux établissements et à la gratuité des formations sanitaires et sociales :

Monsieur le Président, chers collègues,

Dans les établissements de la petite enfance, hôpitaux, centres de cures et de réadaptation, ainsi qu’à leur domicile, la prise en charge d’enfants, de personnes âgées, malades ou handicapées reste majoritairement l’affaire des femmes même si de façon anecdotique on peut y trouver des hommes. Pour ces femmes, ces métiers sont non seulement de véritables gisements d’emplois de proximité (surtout en ruralité) et non délocalisables, mais des métiers qui recrutent de façon quasi permanente. Dans ce secteur, il est d’ailleurs prévu une vague de départ en retraite, notamment pour les accompagnants éducatifs et sociaux, puisque 40% de ses salariés ont déjà plus de 50 ans. Pour toutes ces professions sanitaires et sociales en général, le potentiel de départ en retraite est de 41 000 salariés dès 2017 et de 714 000 d’ici 2025. Lire la suite

Fonctionnement des CFA – expérimentation de la gestion des fonds libres de la taxe d’apprentissage par la Région

Explication de vote de Muriel Burgaz – 15 décembre 2016

Rapport n° 1515

Muriel Burgaz s’est prononcée en faveur de l’expérimentation de la gestion des fonds libres de la taxe d’apprentissage par la Région Auvergne – Rhône-Alpes :

Monsieur le Président,

Cela peut effectivement être intéressant de gérer ces fonds libres pour une meilleure répartition effectivement entre les CFA. Simplement ce qui nous serait utile et indispensable, c’est d’avoir une liste précise de ces organismes collecteurs et surtout de savoir si leurs missions seront maintenues ou modifiées, enfin d’aller jusqu’au bout de la démarche, mais nous voterons pour cette proposition.

Convention de partenariat avec les départements d’Auvergne – Rhône-Alpes (bénéficiaires du RSA)

Explication de vote de Muriel Burgaz – 17 novembre 2016

Rapport n° 1163

Muriel Burgaz est intervenue en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes pour expliquer la position du FN en matière de travail et d’assistanat :

Monsieur le Président, chers collègues,

C’est bien gentil et tout à fait louable de distribuer des subventions à tous ceux qui sont laissés pour compte dans notre système économique.

Mais on a toujours un peu de mal à devoir gérer cette incohérence politique qui est de chercher à guérir au lieu de prévenir. Lire la suite

Agréments des directeurs de formations sanitaires

Intervention de Muriel Burgaz – 14 avril 2016

Rapport n° 374


M. Burgaz (FN) sur les formations sanitaires par FNRhoneAlpes

Monsieur le Président, chers collègues,

« S’il est un Parti qui défend avec convictions l’intérêt de l’Apprentissage, c’est bien le Front National !

Un apprentissage valorisé et efficace.

C’est-à-dire notamment recentré sur les besoins réels et les secteurs porteurs.

Et bien sûr les métiers de la Santé, du Sanitaire et Social sont des gisements d’emplois essentiels pour l’avenir.

Même si la fusion des régions n’apporte aucun avantage supplémentaire démontré dans le bon fonctionnement de ces formations, on est bien sûr obligé de valider cette demande « technique » de mise en conformité entre les 2 régions.
A noter quand même que l’on aurait aimé avoir le détail de ces différences de modalités d’application.

Quoi qu’il en soit et pour soutenir une politique de formation essentielle sur un secteur qui nous est cher, notre groupe Front National votera POUR cette demande d’harmonisation des processus d’agrément et POUR permettre à la Commission Permanente d’effectuer les modifications ultérieures ».

Schéma régional du service public de l’orientation tout au long de la vie et Validation des acquis de l’expérience (avec vidéo)

Intervention de Pierre Comet – 11 décembre 2014

Rapport n° 14.02.638 : Schéma rhônalpin de développement du service public de l’orientation tout au long de la vie

Rapport n° 14.02.639 : Création et composition du jufy de sélection des opérateurs de conseils et assistance renforcée en validation des acquis de l’expérience (VAE) dans le cadre du service public régional de la formation (SPRF)

Pierre COMETMonsieur le Président, Mesdames et Messieurs les conseillers,

Les rapports qui viennent de nous être présentés avant d’être soumis à notre vote, traitent de deux sujets importants :
– l’orientation tout au long de la vie,
– la validation des acquis de l’expérience.
Ces thèmes sont abordés sur un plan purement technocratique :
– définition du schéma présidant à l’organisation d’un système de Service Public Régional de l’Orientation tout au long de la vie (SPRO),
– la mise en place d’un jury de sélection dans le cadre de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) composante du Service Public Régional de la Formation (SPRF).

Notre vote sur ces rapports sera négatif, et voici pour quelles raisons. Lire la suite

Voeu du FN : du respect de la loi pour les structures subventionnées par le Conseil régional (avec vidéo)

Vœu du groupe FN, suivi de sa présentation par Sophie Robert (FN)  – 3 octobre 2014

Du respect de la loi pour les structures subventionnées par le Conseil régional

LogoFNRRAExposé des motifs :

L’aide ou l’assistance à un comportement délictuel est condamné par la justice. Or nous constatons que les subventions accordées par notre institution bénéficient parfois à des associations qui revendiquent par exemple le soutien à des immigrés clandestins ; ces derniers sont pourtant des contrevenants pénalement responsables.

Le cas des Ecoles de production en est une illustration. Pour l’Association forézienne d’écoles de production (AFEP), qui enregistre le plus faible taux de réussite aux examens professionnels de France, l’explication officielle est celle de « la part significative des « primo-arrivants » au sein des effectifs, c’est-à-dire des mineurs isolés issus de l’immigration en situation irrégulière » (rapport du Sénat, 14 novembre 2012). Lire la suite