Conditionner le RSA à l’exercice d’une activité, « c’est un mi-temps à 5 euros l’heure »

Communiqué de Céline Porquet – 20 septembre 2022

Qu’il faille accompagner, former les personnes au RSA, les demandeurs d’emploi et lutter contre la fraude, c’est juste du bon sens, nous sommes tous d’accord avec ça et d’ailleurs, c’est déjà la loi. Donc il faudrait commencer par appliquer la loi et arrêter de mentir aux Français. La majorité des bénéficiaires du RSA ne sont pas des fraudeurs ou des fainéants ! Le problème est structurel !

Le président du conseil départemental de l’Ardèche indique être en accord avec la volonté du gouvernement et mettra en place en Ardèche le conditionnement du RSA à l’exercice d’une activité. Il va obliger les Ardéchois en difficulté à un mi-temps à 5 euros de l’heure et il indique que les personnes qui joueront le jeu se verront attribuer une prime… Quelle aberration !  Donc une personne au RSA qui travaille à mi-temps gagnera quasiment autant qu’une personne qui travaille à plein temps payée au SMIC. Est-ce juste ?

Lire la suite

Pour le sauvetage du service pédiatrique à Montluçon !

Communiqué du groupe RNL – 19 septembre 2022

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Logo-RN.jpg.

Le service pédiatrique du centre hospitalier de Montluçon (Allier) fermera probablement au mois de novembre. Par conséquent, plus aucune pédiatrie ne se trouvera dans un périmètre de 100 km autour de Montluçon ; un bassin de 150.000 habitants est laissé pour compte dans l’indifférence totale de nos dirigeants politiques : ni François Braun, ministre de la santé et de la… prévention (et qui n’a rien prévu), ni Laurent Wauquiez, président de l’autoproclamée « Région la mieux gérée de France », n’a daigné prendre le problème au sérieux. Ce dernier a même rejeté en mars dernier la demande par le groupe Rassemblement National de créer un service d’endométriose à Clermont-Ferrand (le plus proche étant celui de Lyon !) ou refusé de prendre au sérieux la fermeture des services d’urgence dans notre région.

Les problèmes au centre hospitalier de Montluçon sont pourtant connus : les conditions de travail du personnel sont extrêmement difficiles et le territoire environnant manque d’attractivité. Aucun pédiatre n’a donc envie de s’y installer.

Par ce communiqué, le Rassemblement National exprime ici son profond dégoût pour le gouvernement et pour son indifférence quant au sort de dizaines de milliers de familles laissées pour compte dans ces déserts médicaux. Le RN saisira tous les moyens à sa disposition pour permettre à la fois le sauvetage du service pédiatrique susmentionné ainsi que son fonctionnement dans de meilleures conditions.

Andréa KOTARAC (président du groupe RNL à la Région)

Jorys BOVET (Député de la 2e circonscription de l’Allier)

Quentin JULIEN (Délégué départemental du RNL de l’Allier)

Vœu du RN : sauvons nos services d’urgences en Auvergne-Rhône-Alpes (avec vidéo)

Vœu présenté par Andréa Kotarac – 30 juin 2022

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Logo-RN.jpg.

Exposé des motifs :

Le 31 mai dernier, les urgences de l’hôpital de Montluçon étaient fermées par manque de moyens. Tous les patients ont été réorientés vers le 15, lui-même débordé. Là-bas, selon les représentants du personnel, près de 22 médecins sont nécessaires, mais il n’y en a que 3,5. Montluçon est le symbole d’un système de santé à bout de souffle, dont les victimes sont souvent nos habitants déjà heurtés par une désertification médicale accrue de ces territoires de plus en plus abandonnés.

Malheureusement, Montluçon n’est pas le seul dans cette situation. Selon le SAMU, tous les départements sont touchés. Il y a 2 hôpitaux en difficulté dans l’Allier, dont un en fermeture partielle, 3 dans le Rhône, 4 en Isère et un en Savoie. Près de 120 hôpitaux sur le territoire national refusent des patients par manque de moyens.

Lire la suite

L’endométriose n’intéresse pas Monsieur Wauquiez

Tribune libre parue dans La Région Auvergne-Rhône-Alpes n° 23, Avril 2022

L’endométriose est une maladie génétique qui touche 10% des femmes. pourtant, il n’existe qu’un seul centre médical de traitement en AURA, à Lyon. Obtenir un rendez-vous est long et les distances à parcourir souvent grandes. A la dernière assemblée, le groupe RN a demandé au président de Région, L. Wauquiez, de créer un deuxième centre à Clermont-Ferrand. Sa réponse : NON !

Nous soutenons les soignants, la Région nous approuve et nous suit

Communiqué du groupe RN – 30 avril 2022

Le vendredi 18 mars 2022, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, le groupe Rassemblement National a prononcé une question orale à l’attention de Monsieur Wauquiez.

Cette question, sous forme d’interpellation visait à sensibiliser la majorité régionale sur le sort des soignants volontaires partis dans nos départements ultra-marins durant l’été 2021 pour aider les personnels locaux à faire face à l’épidémie Covid.

Des centaines de volontaires, dont beaucoup exerçant dans notre région, dans le Rhône notamment (infirmières, infirmiers, kinésithérapeutes, aides-soignantes, médecins…), ont rempli leur mission. Mais une partie de ces volontaires n’était toujours pas payée en mars dernier, soit 6 mois après leur retour en Métropole, et certains se retrouvent dans une situation financière personnelle périlleuse.

Lire la suite

Question orale du RN : Défendons nos soignants ! (avec vidéo)

Question orale présentée par Michel Lucas – 18 mars 2022

Des centaines de soignants et aides-soignants se sont portés volontaires l’été dernier pour prêter main forte aux équipes hospitalières dans nos départements ultramarins dans le cadre de la lutte contre l’épidémie du Covid.

Or, depuis octobre dernier, une grande partie des soignants (infirmiers, infirmières, kiné…) n’est toujours pas payée par l’Etat malgré les engagements qui avaient été pris. La cause en serait un décret incomplet. Est également avancé un problème technique dans le logiciel de mise en paiement des rémunérations. Les personnes concernées ont formé une association baptisée « Les soignants oubliés ». Certaines sont dans une situation financière personnelle délicate, voire catastrophique, et les réponses apportées par les Agences Régionaux de Santé (ARS), notamment celle du Rhône, sont vides ou déplacées.

Lire la suite

Plan régional de santé – protection et proximité dans tous les territoires

Rapport n° 6443

Intervention de Marie Dauchy – 18 mars 2022

Le 18 mars 2022, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Marie Dauchy a commenté le plan régional de santé destiné à lutter contre les desserts médicaux :

Monsieur le Président, chers collègues,

Vous soumettez à notre vote un plan régional de santé aux intentions louables, avec des propositions dont certaines vont dans le bon sens et soyez rassurés, nous voterons pour.

Toutefois sur certains aspects, ce rapport semble être plus une action de communication qu’autre chose.

Pour commencer, vous vous gratifiez dès le début, de votre bilan et de vos actions en matière de santé, notamment dans les mesures prises lors de la pandémie de la covid-19.

Lire la suite

Accès des personnes handicapées à la formation et à l’emploi

Rapport n° 6446

Explication de vote de Michel Lucas – 18 mars 2022

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 17 mars 2022, Michel Lucas a expliqué la position du groupe RN sur le dispositif régional en faveur des personnes handicapées (emploi, formation) :

Monsieur le Président, chers collègues,

1) Ce rapport très vaste met en relation tous les acteurs de la santé au sens le plus large du terme :  l’OMS, l’international, les ARS, la situation de la région dans l’Europe avec son ambition.

Nous savons que le personnel de santé insuffisant est la source de nos maux : le déclin ne date pas d’hier.

Je ne peux m’empêcher de citer l’arrêté du 6 décembre 2019 de Madame le maire de LA GRESLE (42) interdisant de décéder à domicile sur le territoire communal le samedi, le dimanche et les jours fériés. Arrêté établi dans de but de faire réagir les autorités politiques du fait de la très grande difficulté de trouver un médecin le week-end pour constater un décès.

Lire la suite

Droits et devoirs – suppression des aides

Rapport n° 6439

Intervention de Benoît Auguste – 17 mars 2022

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 17 mars 2022 : Benoît Auguste a critiqué hypocrisie de la fausse droite en matière d’insécurité. Néanmoins, il a annoncé le soutien du groupe au dispositif de suppression d’aides aux malfaiteurs, initié par la fausse droite.

Monsieur le Président, chers collègues,                                            

Ce rapport concernant les droits et devoirs des bénéficiaires d’aides régionales et les sanctions qui doivent suivre constitue au-delà des effets d’annonce souvent vainement constatés une démarche fondamentale de la région AURA vis-à-vis de l’exemplarité des personnes morales ou physiques soutenues financièrement par notre institution.

Force est de constater que de nombreux mouvements politiques de l’autre côté de cet hémicycle, électoralisme oblige, brillent souvent par leur refus d’instauration d’une véritable autorité et poussent régulièrement des cris d’orfraie lorsqu’il s’agit de sanctionner, d’avoir le regard droit et la main ferme dans l’adversité de l’incivisme. « L’autorité des parents doit s’imposer à l’esprit de l’enfant dès la première lueur de son intelligence, afin qu’elle puisse agir sur lui comme un principe naturel dont il ne se rappelle pas l’origine » nous disait justement le philosophe anglais John Locke aux prémices du contrat social.

Lire la suite

Lutter contre la violence faites aux femmes

Rapport n° 6149

Intervention de Christel Dupré – 17 décembre 2021

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 17 décembre 2021, Christel Dupré (RN) s’est prononcée sur le plan régional de la lutte contre les violences faites aux femmes:

Monsieur le Président, chers collègues,

Les violences envers les femmes  sont parfois banalisées, voire encouragées par des stéréotypes.

L’école a un rôle à jouer pour prévenir les violences entre jeunes, afin de lutter contre des comportements sexistes et assurer une éducation au respect, afin d’éviter que ne s’ancrent à l’âge adulte des comportements de domination générateurs de violences envers les femmes.

De même, l’éducation est un principe de base, que ne reconnaissent pas certains hommes issus de l’immigration-invasion, dont la culture et le raisonnement restent incompatibles avec notre culture.

Les médias, contribuent à la formation des représentations sociales. Les chaînes de radio et de télévision doivent remettre chaque année au Conseil Supérieur de l’audiovisuel des indicateurs qualitatifs sur la représentation des femmes et des hommes dans leur programmes. En 2020, en France, hors homicides, les forces de sécurités ont enregistrées 159 400 victimes de violences conjugales par leur partenaire (soit une hausse de 10% sur un an) dont 139 000 femmes. Il s’agit majoritairement, comme en 2019 de violences physiques volontaires.

Lire la suite