Question orale du RN : Défendons nos soignants ! (avec vidéo)

Question orale présentée par Michel Lucas – 18 mars 2022

Des centaines de soignants et aides-soignants se sont portés volontaires l’été dernier pour prêter main forte aux équipes hospitalières dans nos départements ultramarins dans le cadre de la lutte contre l’épidémie du Covid.

Or, depuis octobre dernier, une grande partie des soignants (infirmiers, infirmières, kiné…) n’est toujours pas payée par l’Etat malgré les engagements qui avaient été pris. La cause en serait un décret incomplet. Est également avancé un problème technique dans le logiciel de mise en paiement des rémunérations. Les personnes concernées ont formé une association baptisée « Les soignants oubliés ». Certaines sont dans une situation financière personnelle délicate, voire catastrophique, et les réponses apportées par les Agences Régionaux de Santé (ARS), notamment celle du Rhône, sont vides ou déplacées.

Lire la suite

Plan régional de santé – protection et proximité dans tous les territoires

Rapport n° 6443

Intervention de Marie Dauchy – 18 mars 2022

Le 18 mars 2022, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Marie Dauchy a commenté le plan régional de santé destiné à lutter contre les desserts médicaux :

Monsieur le Président, chers collègues,

Vous soumettez à notre vote un plan régional de santé aux intentions louables, avec des propositions dont certaines vont dans le bon sens et soyez rassurés, nous voterons pour.

Toutefois sur certains aspects, ce rapport semble être plus une action de communication qu’autre chose.

Pour commencer, vous vous gratifiez dès le début, de votre bilan et de vos actions en matière de santé, notamment dans les mesures prises lors de la pandémie de la covid-19.

Lire la suite

Accès des personnes handicapées à la formation et à l’emploi

Rapport n° 6446

Explication de vote de Michel Lucas – 18 mars 2022

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 17 mars 2022, Michel Lucas a expliqué la position du groupe RN sur le dispositif régional en faveur des personnes handicapées (emploi, formation) :

Monsieur le Président, chers collègues,

1) Ce rapport très vaste met en relation tous les acteurs de la santé au sens le plus large du terme :  l’OMS, l’international, les ARS, la situation de la région dans l’Europe avec son ambition.

Nous savons que le personnel de santé insuffisant est la source de nos maux : le déclin ne date pas d’hier.

Je ne peux m’empêcher de citer l’arrêté du 6 décembre 2019 de Madame le maire de LA GRESLE (42) interdisant de décéder à domicile sur le territoire communal le samedi, le dimanche et les jours fériés. Arrêté établi dans de but de faire réagir les autorités politiques du fait de la très grande difficulté de trouver un médecin le week-end pour constater un décès.

Lire la suite

Droits et devoirs – suppression des aides

Rapport n° 6439

Intervention de Benoît Auguste – 17 mars 2022

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 17 mars 2022 : Benoît Auguste a critiqué hypocrisie de la fausse droite en matière d’insécurité. Néanmoins, il a annoncé le soutien du groupe au dispositif de suppression d’aides aux malfaiteurs, initié par la fausse droite.

Monsieur le Président, chers collègues,                                            

Ce rapport concernant les droits et devoirs des bénéficiaires d’aides régionales et les sanctions qui doivent suivre constitue au-delà des effets d’annonce souvent vainement constatés une démarche fondamentale de la région AURA vis-à-vis de l’exemplarité des personnes morales ou physiques soutenues financièrement par notre institution.

Force est de constater que de nombreux mouvements politiques de l’autre côté de cet hémicycle, électoralisme oblige, brillent souvent par leur refus d’instauration d’une véritable autorité et poussent régulièrement des cris d’orfraie lorsqu’il s’agit de sanctionner, d’avoir le regard droit et la main ferme dans l’adversité de l’incivisme. « L’autorité des parents doit s’imposer à l’esprit de l’enfant dès la première lueur de son intelligence, afin qu’elle puisse agir sur lui comme un principe naturel dont il ne se rappelle pas l’origine » nous disait justement le philosophe anglais John Locke aux prémices du contrat social.

Lire la suite

Lutter contre la violence faites aux femmes

Rapport n° 6149

Intervention de Christel Dupré – 17 décembre 2021

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 17 décembre 2021, Christel Dupré (RN) s’est prononcée sur le plan régional de la lutte contre les violences faites aux femmes:

Monsieur le Président, chers collègues,

Les violences envers les femmes  sont parfois banalisées, voire encouragées par des stéréotypes.

L’école a un rôle à jouer pour prévenir les violences entre jeunes, afin de lutter contre des comportements sexistes et assurer une éducation au respect, afin d’éviter que ne s’ancrent à l’âge adulte des comportements de domination générateurs de violences envers les femmes.

De même, l’éducation est un principe de base, que ne reconnaissent pas certains hommes issus de l’immigration-invasion, dont la culture et le raisonnement restent incompatibles avec notre culture.

Les médias, contribuent à la formation des représentations sociales. Les chaînes de radio et de télévision doivent remettre chaque année au Conseil Supérieur de l’audiovisuel des indicateurs qualitatifs sur la représentation des femmes et des hommes dans leur programmes. En 2020, en France, hors homicides, les forces de sécurités ont enregistrées 159 400 victimes de violences conjugales par leur partenaire (soit une hausse de 10% sur un an) dont 139 000 femmes. Il s’agit majoritairement, comme en 2019 de violences physiques volontaires.

Lire la suite

Discrimination sanitaire : Lettre ouverte à Laurent Wauquiez

Monsieur le Président,

Depuis le 15 octobre 2021, les tests de dépistage du Covid-19 sont payants pour les personnes ne souhaitant pas se faire vacciner.

Or, nous sommes opposés au pass sanitaire qui est en réalité un pass vaccinal déguisé.

Ce vaccin est une protection individuelle et non collective. Il empêche en grande partie les formes graves du Covid-19 pour les personnes présentant des comorbidités mais n’empêche pas d’attraper et de transmettre le virus. Chacun doit pouvoir choisir de se faire vacciner ou non, selon son état de santé. Chacun doit pouvoir défendre sa liberté individuelle en citoyen libre et éclairé sur le sujet.

En ce mois de décembre, les marchés de Noël et festivités diverses se multiplient dans notre région pour le bonheur de tous. Noël, c’est bien plus qu’une fête religieuse, c’est également une fête familiale, d’échanges, de rencontres, de solidarité et qui fait partie de nos traditions françaises. Personne ne devrait en être exclu ou privé pour des raisons financières.

Lire la suite

Périls en l’hôpital de Saint-Vallier

Communiqué du groupe RN – 20 octobre 2021

Après de la fermeture des urgences la nuit de 20h30 à 8h30, avec un arrêt de l’accueil des patients à partir de 19h00, c’est au tour du service de médecine physique et de réadaptation (MPR) de l’hôpital de Saint-Vallier dans la Drôme d’être menacé, faute de médecin.

Le service de MPR, qui remet sur pied notamment les patients atteints de « covid long », risque de perdre 45 de ses 64 places (59 lits et 5 places de jour) dans les prochaines semaines. En effet, sur 4 médecins, il n’en reste qu’un. Le premier part à la retraite, le deuxième est en congé maternité et enfin et c’est un comble, le dernier est interdit de soigner par la direction administrative situé à Romans-sur-Isère, car il n’est pas vacciné…

Outre la difficulté d’accès aux soins pour les 27 330 habitants du canton de Saint-Vallier (source INSEE 2018), c’est tout l’équilibre du service de médecine de l’hôpital qui est remis en cause, et de manière générale, la permanence des soins dans l’établissement. Pour le personnel, c’est le risque d’être déplacé sur le site de Romans-sur-Isère, et pour la région, c’est un médecin de moins dans l’équipe mobile de rééducation et de réadaptation Drôme-Ardèche.

Lire la suite

Vœu du RN sur la contrainte vaccinale et ses conséquences

Vœu présenté par Stéphane Blanchon – 19 juillet 2021

Présentation :

Le 12 juillet 2021, après avoir démenti son arrivée, Emmanuel MACRON, à 20h annonçait la création du pass-sanitaire français contre le covid et déclenchait l’obligation vaccinale.

Le Président de la République a donc affirmé que le personnel soignant cesserait d’être rémunéré dès le 15 septembre s’il n’acceptait pas la vaccination contre le covid19, et sera licencier au bout de 2 mois.

Le Président de la République a affirmé vouloir déposer au parlement un texte qui engendrera une ségrégation sanitaire et monte ainsi les français les uns contre les autres : les vaccinés contre les non-vaccinés.

Le Président a donc affirmé que l’obligation vaccinale concernait tous les Français à partir de 12 ans.

Vœu :

Au titre de sa compétence en Santé et acteur incontournable, de fait, lors du début de la crise sanitaire avec l’ARS, la Région demande au Premier Ministre de bien vouloir expliquer aux Français la politique sanitaire actuelle plutôt que de les contraindre et de retirer :

  • le Projet de loi relatif à l’adaptation de nos outils de gestion de la crise sanitaire prévu pour le 21 Juillet 2021
  • l’obligation vaccinale du personnel soignant pour le 15 septembre

Laurent Wauquiez veut son gadget !

Communiqué de Céline Porquet et d’Alexis Jolly – 5 février 2021

La région Auvergne Rhône Alpes va investir 525 000 euros dans la mise en place d’un outil de récupération de données, afin de suivre l’évolution de la crise sanitaire et pouvoir sur un modèle prédictif réagir sur les mesures à prendre.

Cet outil coûteux vient s’ajouter à un dispositif similaire déjà existant et utilisé à l’échelle nationale ! Pire encore, les données récoltées pourraient servir dans d’autres domaines tels que les transports ou les lycées, sans aucun lien avec la lutte contre la Covid-19. Laurent Wauquiez veut son gadget ! La promotion personnelle du Président de Région doit cesser !

Nous souhaitons que ce demi-million d’euros prévu serve concrètement et réellement l’amélioration du quotidien des habitants de la région et nous demandons que cet outil soit mis en place pour l’analyse des eaux usées, sur des prélèvements automatiques en lien avec les autorités locales, départementales et donc sur des données réelles qui serviront à territorialiser les mesures de confinement.

Lire la suite