Défendons nos petits commerçants contre la haute finance !

Communiqué de Michel Dulac – 7 août 2019

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Michel-DULAC.jpg.

Avec le rachat du local commercial par un fond d’investissement qatari, la Pizzeria CARLINO à Lyon a vu son loyer quintupler en 7 ans et se trouve aujourd’hui en redressement judiciaire. L’expulsion des commerçants est désormais en cours.

Je suis outré par le comportement de nos dirigeants, tous bords confondus, qui ont laissé et abandonné aux vautours de la haute finance d’Abu Dhabi la Pizzeria CARLINO, cette belle entreprise emblématique à caractère familiale et renommée de notre ville de Lyon. Ainsi, nous subissons encore une fois la disparition de nos bon petits commerçants lyonnais, abandonnés aux profits des fonds financiers du Qatar et celui, principalement, du monopole de l’argent. Nous devons tous ensemble prévoir une charte de bonne conduite devant cette attitude scandaleuse et inadmissible pour enfin préserver la survie de nos commerces de proximité de cette ville.

Plan de soutien aux commerçants non sédentaires “La Région aime ses marchés” (avec amendements)

Rapport n° 2977

Intervention de Maxime Chaussat – 28 juin 2019

Le 28 juin 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Maxime Chaussat a pris la parole pour commenter le plan de soutien régional aux commerçants non sédentaires :

Monsieur le Président,

La popularité des marchés en France n’est plus a démontrer. Elle a notamment été mise en avant récemment via le concours télévisuel du plus beau marché de France. Notre région a d’ailleurs été mise à l’honneur car le lauréat n’est autre que : le marché de Montbrison. Mais il n’est pas le seul marché remarquable de notre territoire. Je pense notamment ici au marché de Chatillon-sur-Chalaronne et ses halles médiévales… un peu de chauvinisme aindinois ne fait jamais de mal.

Notre mouvement dont la volonté a toujours été de défendre les valeurs liées à la proximité, reste le grand défenseur des commerçants, sédentaires et non sédentaires, parce qu’ils jouent un rôle fondamental dans le renforcement du lien social, le développement économique local, le recours aux circuits courts. D’autant plus qu’il y a aujourd’hui une attente réelle où l’humain, la relation directe et de confiance, la qualité de l’accueil, la qualité des produits, le besoin de conseils, redeviennent des valeurs essentielles de l’économie et de la consommation.

Lire la suite

Défendons nos commerçants !

Si le Conseil Régional tente de sauver l’artisanat et le commerce de proximité, la ville de Lyon ne semble pas s’en soucier. Être commerçant dans le 3ème arrondissement n’aura jamais été aussi difficile. La Mairie a dans son viseur les travailleurs, courageux et dévoués. Visiblement, notre premier maillon économique n’intéresse plus la municipalité qui a décidé d’entraver la bonne installation des extérieurs au détriments de l’attractivité économique et touristique de nos quartiers.

Lire la suite

Vœu du RN : Opposition à l’Implantation d’une Plate-forme Logistique d’Amazon à Saint-Exupéry (avec vidéo)

Vœu du groupe RN, suivi de sa présentation (vidéo) par Bruno Desies

Opposition à l’Implantation d’une Plate-forme Logistique d’Amazon à Saint Exupéry

Exposé des motifs :

Depuis 6 mois, la nouvelle court de l’implantation d’une plate-forme logistique de 50 000 m² du groupe Amazon aux abords de l’Aéroport de Saint Exupéry. Nul doute que le trafic aérien engendré convient au gestionnaire de l’aéroport. Nul doute aussi que la municipalité qui autoriserait cette implantation y trouverait son intérêt sans compter les propriétaires du terrain. A l’heure où on se bat sans résultat, et pour longtemps encore compte tenu du modèle économique aussi bien que des rapports stratégiques entre états, pour faire payer leur dû au GAFA, il est aberrant voire criminel de dérouler le tapis rouge à ces entités et de créer des situations irréversibles. L’argument de la création de 2000 emplois (non qualifiés par définition) est fallacieux car les modèles pour les remplacer par des drones dans les taches d’assemblages des commandes existent déjà. En revanche la destruction d’emplois qualifiés par concurrence déloyale est d’ores et déjà actée. Le Rassemblement National demande que la Région s’oppose par tous les moyens à sa disposition, notamment sa participation au conseil d’administration de l’aéroport, ses leviers dans la mise en œuvre des politiques territoriales, économiques, etc. pour empêcher cette implantation. A défaut de taxer les GAFA à leur juste niveau, on peut au moins les obliger à utiliser les infrastructures existantes qui, elles, payent leurs impôts au centime près. Lire la suite

La Région aux cotés des territoires : le programme économie de proximité (avec amendements)

Explication de vote de Bruno Desies – 29 mars 2018

Rapport n° 1445

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 29 mars 2018 : Bruno Desies explique les réticences du groupe FN sur la politique de l’Exécutif de Laurent Wauquiez (LR) concernant l’économie de proximité :

Monsieur le Président, chers collègues,

Le sujet a déjà été évoqué mais j’ y reviens. À la lumière de la récente prise de conscience , le dépérissement des bourgs et villages a deux causes : la concentration-financiarisation de la distribution et le démantèlement des services publics dont nous connaissons tous les causes structurelles et idéologiques.

La France détient le record mondial de densité en matière de grande distribution, je l’ai déjà dit mais je vous amène des chiffres. Les hypermarchés , à eux seuls, contrôlent 24% des achats alimentaires (épicerie et divers). En Autriche, Monsieur le Président, c’est 1%, en Allemagne, 7%, en Suisse 9%, en Italie 14%. Encore faudrait-il relativiser en fonction de la région ou du management. En Allemagne Edeka et en Suisse Migros sont des coopératives avec des principes qui vont avec. Comment en est-on arrivé là en France ? Lire la suite

Travail détaché : la tartufferie des Républicains

Communiqué du groupe FN – 23 mars 2017

Le Front National est depuis toujours favorable à la priorité locale et nationale en matière d’emploi. C’est la raison pour laquelle nous avons voté, le 9 février dernier, le rapport présenté en Région Auvergne-Rhône-Alpes concernant la lutte contre le travail détaché et l’instauration de la « clause Molière ».

Or, le Préfet de Région, invoquant certaines dispositions européennes, demande de renoncer à cette clause linguistique jugée « discriminatoire »…

On voit bien là, une nouvelle fois, la schizophrénie politique qui frappe les LR et leurs alliés. Alors que dans les Régions, tentant de singer les thèmes du FN, les élus LR font voter des dispositifs de lutte contre le travail détaché, leurs députés votent à deux mains des dispositions européennes contraires.

La seule décision à prendre est de supprimer au niveau européen la directive des travailleurs détachés qui détruit nos emplois. Lire la suite

Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation 2017-2021 et ses premières décisions de mise en œuvre (avec deux amendements)

Intervention de Bruno Desies – 16 décembre 2016

Rapport n° 1511

Bruno Desies n’a pas approuvé le Schéma régional de développement économique d’innovation et d’internationalisation 2017-2021 avec ses premières décisions de mise en œuvre :

Monsieur le Président, chers collègues,

A tout seigneur tout honneur, je souhaite tout d’abord rendre hommage au travail de coordination de bénédictin -l’expression a déjà été employée, mais elle est tout à fait appropriée me semble-t-il- accompli par le Vice-Président SADDIER pour coordonner deux Régions, treize Départements, aux autres entités avec leurs prérogatives et leurs privilèges. C’est une usine à gaz impotente, secrétée par le régime UM-PS au cours des trente dernières années. Lire la suite

Vœu du FN : Motion de soutien à la profession des artisans bouchers charcutiers de la Région Auvergne – Rhône-Alpes

Vœu du groupe, suivi de sa présentation (vidéo) par Antoine Mellies – 23 juin 2016

Logo IsabelleMotion de soutien à la profession des artisans bouchers charcutiers de la Région Auvergne – Rhône-Alpes

Exposé :

La filière des artisans bouchers charcutiers d’Auvergne – Rhône-Alpes, et particulièrement les petites structures, sont gravement mises à mal par l’alourdissement des normes européennes et leur position vulnérable vis-à-vis des équarisseurs. En effet, la détection le 23 mars 2016 d’un cas de vache folle (ESB) dans les Ardennes a motivé une décision d’exécution de la Commission européenne quant à la modification du statut de la France comme « pays à risque contrôlé ». Ce statut contraint la profession, de stocker les colonnes vertébrales et les os à moelle dans des bacs différents, dans l’attente de leur collecte par les sociétés d’équarrissage. Si cette réglementation européenne relative à la vache folle peut répondre à des impératifs de santé publique au profit des consommateurs, il est anormal de faire peser l’ensemble des coûts afférents au respect de cette réglementation, sur les artisans bouchers. Lire la suite

Les élus FN soutiennent les buralistes

Les Conseillers régionaux du Front National Sophie Robert, Christian Grangis et Gabriel de Peyrecave étaient présents en début d’après-midi Place Bellecour à Lyon pour venir soutenir les buralistes. Ces derniers organisaient un rassemblement pour protester contre la prochaine augmentation des prix du tabac :

lyon.buralistes2b

Nos élus présents (de gauche à droite) : Gabriel de Peyrecave, Sophie Robert, Christian Grangis

Communiqué de Sophie Robert, Gabriel de Peyrecave et Christian Grangis – 23 mai 2013

L’ETAT CONSUME LES BURALISTES !!! Lire la suite

Économie de proximité

Intervention de Christian Grangis – 13 décembre 2012

Rapport n° 12.04.677

Monsieur le Président,
Mes chers collègues,

J’ai été gérant de société dès 1975 et adhérent aux CIDUNATI de Gérard Nicoud, puis du CID de Robert Chazel et d’autres défenseurs du commerce dont Pierre Poujade et Christian Pousset du CDCA. En tant que tel et en tant que défenseur de la liberté d’entreprendre, je pense donc avoir une expérience du sujet. Ainsi, j’ai lu avec intérêt le rapport « Economie de proximité » que vous nous présentez.

Votre majorité nous a souvent gratifié de rapports longs, abscons, dans lesquels les abréviations les plus étranges le disputent aux lapalissades les plus éculées. Et je dois à la vérité de vous reconnaître ce talent particulier concernant les dossiers sur lesquels vous êtes le moins à votre aise. Lire la suite