Plan Auvergne-Rhône-Alpes 2022-2028 pour l’économie, l’emploi, la formation et l’innovation

Interventions de Céline Porquet et de Brigitte Piroux-Giannoti, Explication de vote par Andréa Kotarac – 29 juin 2022

Rapport n° 6750

Le 29 juin 2022, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Brigitte Piroux-Giannoti et Céline Porquet se sont prononcées sur le plan régional 2022-2028 pour l’économie, l’emploi, la formation et l’innovation :

Monsieur le Président, chers collègues,

L’apprentissage est avant tout une affaire d’entreprise : il faut que l’apprentissage soit conçu et organisé en fonction de la demande des entreprises et du monde du travail. Il faut améliorer l’adaptation aux besoins réelles de l’économie mais aussi aider les entreprises, qui souhaitent recruter les apprentis dans leurs démarches, en réduisant les difficultés et la longueur des formalités, les accompagner dans la gestion des dossiers, offrir plus de clarté sur la législation et les aides proposées. Toutes ces contraintes ne les incitent pas à embaucher. Aidons les entreprises a transmettre leur savoir faire !

Or, l’éducation nationale estime la formation aux métiers comme un enseignement de seconde zone réservé aux élèves dit « en échec scolaire », sans tenir compte de l’envie de chacun. De par ce fait, les familles tombent dans le leurre du bac facile et des études supérieures pour tous. On manque de mise en valeur, de montrer la réussite de vie en débutant un parcours par l’apprentissage.

Lire la suite

Académie de l’organisation mondiale de santé

Intervention de Vincent Lecaillon – 29 avril 2021

Rapport n° 5326

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 29 avril 2021, Vincent Lecaillon (RN) a critiqué le projet d’une académie dans la Métropôle de Lyon de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) :

Monsieur le Président,

Cette Académie que l’OMS va ouvrir sur Lyon, à moins d’une heure quarante de son siège de Genève et dont l’ambitieux objectif est d’apporter des moyens d’apprentissage à 60 millions de personnes, renforcera le rayonnement de la capitale des Gaules, de notre région et de la France à travers le monde. Cette Académie participera ainsi au « POUVOIR DOUX » que notre pays peut exercer sur d’autres acteursfgéopolitiques. Il est probable que ce projet induira également des effets économiques positifs pour la ville de Lyon.

Concernant le montage financier de ce programme immobilier de 59,3 millions d’€, si la région y participe pour 24,65 millions d’€, c’est-à-dire pour un peu plus de 41% de son coût total, et en devient propriétaire, c’est pour notre collectivité une assez bonne affaire.

Lire la suite

Plan régional pour l’emploi et l’attractivité des métiers du secteur santé-social

Intervention d’Anne-Françoise Abadie-Parisi – 15 octobre 2020

Rapport n° 4515

Le 15 octobre 2020, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Françoise Abadie-Parisi (RN) s’est prononcée sur la politique régionale pour l’emploi et l’attractivité des métiers du secteur santé-social :

Culture scientifique, technique et industrielle : promotion de la culture scientifique (avec amendement)

Explication de vote de Vincent Lecaillon – 20 décembre 2019

Rapport n° 3742

Le 20 décembre 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Vincent Lecaillon (RN) s’est dressé contre les dérapages pseudo-scientifiques soutenus par l’Exécutif de Laurent Wauquiez :


Amendement présenté par Vincent Lecaillon

Contre la création d’une nouvelle EPCC

Exposé des motifs :
La diffusion d’une culture scientifique, technique et industrielle en direction du grand public auvergnat et rhônalpin, et son partage, est un enjeu stratégique important en matière économique, sociale et diplomatique dans un contexte de « mondialisation universitaire ». Pour ce faire, il n’est pas nécessaire de créer une nouvelle EPCC, qui par exemple, va absorber le Centre de la culture scientifique, technique et industrielle de Grenoble (CASEMATE), à statut associatif, avec les surcoûts inhérents à ce type de structure.

En effet, une nouvelle EPCC va générer des coûts de structure :

Lire la suite

Intensifier le transfert de technologies innovantes et des connaissances vers l’entreprise (avec amendement)

Rapport n° 2978

Intervention d’Olivier Amos – 28 juin 2019

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine, Olivier Amos s’est prononcé sur le transfert des technologies vers l’entreprise :

Monsieur le Président,

Comme vous êtes amateur de bonnes phrases, j’en ai une pour vous. Petite devinette. Qui a dit : « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparent. Oui, ils sont très durs ces Américains. Ils sont voraces. Ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue. Une guerre permanente, sans mort apparent et pourtant une guerre à mort.  » 

Un indice, le même a ajouté à la fin de son livre : « En fait, je suis le dernier des grands présidents, je veux dire le dernier dans la lignée de de GAULLE. Après moi, il n’y en aura plus d’autres en France à cause de l’Europe, à cause de la mondialisation. » 

Lire la suite

Ambition nano 2022 : pour une politique volontariste en soutien de la filière des nanotechnologies

Explication de vote d’Antoine Mellies – 30 novembre 2017

Rapport n° 1035

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 30 novembre 2017, Antoine Mellies a vivement sollicité le soutien de la Région en faveur de la filière des nanotechnologies :

Monsieur le Président,

Maîtriser la micro-nano électronique revient à maîtriser le cœur des industries numériques, sujet de souveraineté économique et stratégique majeur. Sujet qui peut susciter une authentique coopération européenne éloignée de la dérive bureaucratique de Bruxelles. Lire la suite

Aides aux étudiants santé social – bourses aux étudiants

Explication de vote d’Anne-Françoise Abadie-Parisi – 9 février 2017

Rapport n° 235

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 9 février 2017, Anne-Françoise Abadie-Parisi s’est prononcée sur la politique régionale en matière de bourses accordées aux étudiants :

Monsieur le Président, chers collègues,

Les métiers de formation à la santé et au social sont non seulement de véritables gisements d’emplois de proximité, surtout en milieu rural et non-délocalisable, mais également des métiers qui recrutent de façon permanente. 41 000 salariés de ce secteur partiront en retraite cette année et 714 000 d’ici 2025. Nous avions donc précédemment voté favorablement la mise en pl ace de ces formations de niveau 5 équivalent C AP-BEP et de niveau 4 équivalent bac. Les étudiants et les salariés suivant ces formations sont en général de niveau social modes te et l’attribution d’une bourse sera certainement la bienvenue.

Par conséquent , nous votons pour cette proposition.

Schéma régional enseignement supérieur recherche innovation (avec deux amendements)

Intervention de Vincent Lecaillon – 9 février 2017

Rapport n° 5

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 9 février 2017, Vincent Lecaillon s’est prononcé sur le « Schéma régional Enseignement supérieur recherche innovation » (SRESRI) :

Monsieur le Vice-Prèsident, chers collègues,

Le premier principe primordial à nos yeux, est la conservation du modèle républicain français. En effet, comme l’ont démontré les travaux de géographie sociale de Christophe GUILLUY, la mondialisation a généré, par les nouvelles hiérarchisations des territoires qu’elle engendre, des inégalités spatiales, sociales et culturelles importantes. Nous pensons qu’il est donc de notre devoir d’agir pour maintenir ces égalités de traitements républicains sur notre territoire de façon à ne pas renforcer, mais au contraire, d’atténuer les effets néfastes de cette mondialisation au sein de notre Région, c’est-à-dire qu’il va falloir allier compétitivité internationale, efficacité et excellence avec ce traitement républicain du territoire qui permet lui, de maintenir la proximité géographique sociale et culturelle de service de formation offert aux citoyens d’Auvergne – Rhône-Alpes. Lire la suite

Projet de recherche : participation à la dotation initiale de « Fondation Institut Analgesia »

Explication de vote de Béatrix Bolvin – 22 septembre 2016

Rapport n° 853

En séance plénière de la Région Auvergne – Rhône-Alpes du 22/09/2016, Béatrix Bolvin s’est expliquée sur le vote du groupe FN au sujet du dossier de la « Fondation Institut Analgesia » :

M. le Président, Chers collègues,

Le combat contre la douleur est devenu une priorité dans la prise en charge globale des patients.

De nos jours, c’est une spécialité à part entière, avec de nombreux centres anti douleur. Les douleurs chroniques représentent 2/3 des consultations et cela touche 30 % de la population adulte. Avec le vieillissement de la population, la prise en charge de la douleur est d’autant plus prégnante, douleur physique et psychologique.

Le Front National soutient la recherche médicale et par conséquent nous votons pour cette résolution.