Question orale : concernant « La Transalpine »

Question orale du groupe RN, présentée par Anne-Francoise Abadie-Parisi – 29 mars 2019

Le 28 mars 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Anne-Françoise Abadie-Parisi à posé une question orale à l’Exécutif de Laurent Wauquiez sur le financement de la Transalpine :

Monsieur le Président,

L’association « la Transalpine » qui mêle élus et industriels en toute discrétion (cf. son site web) a pour but de promouvoir dans tous les azimuts la ligne ferroviaire du Lyon-Turin. Basé à Lyon, le Comité pour la Transalpine Lyon-Turin (c’est son nom complet) s’est par ailleurs signalé depuis 2009 au Registre de transparence européen comme une activité de lobbying auprès de l’Union Européenne (bien qu’elle le réfute dans la presse) et de la Haute-autorité pour la transparence de la vie publique.

Lobbying efficace puisque la Région Auvergne-Rhône-Alpes l’a financé en 2018 pour un montant de 119 123 euros, soit un peu plus que les 27% de son budget. Lire la suite

Question orale : concernant la « Politique régionale en faveur des manuels scolaires »

Question orale présentée par Vincent Lecaillon – 29 mars 2019

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 28 mars 2019, Vincent Lecaillon a posé une question orale à L’Exécutif de Laurent Wauquiez sur les petites structures coopératives s’occupant des manuels scolaires :

Monsieur le Président,

Si la politique régionale en faveur de la gratuité des manuels scolaires lycéens nous semble être une bonne idée, nous avons néanmoins quelques inquiétudes quant à sa mise en œuvre.

En effet, jusqu’alors et dans de nombreux établissements, l’achat, le stockage, la distribution et le suivi des ouvrages étaient réalisés par des associations de type coopérative. Celles-ci le plus souvent sans liens avec les deux grandes associations de parents d’élèves PEEP et FCPE. Lire la suite

Le nouveau visage d’Auvergne-Rhône-Alpes à l’horizon 2030 – projet schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité ds territoires (SRADDET) (avec amendements)

Intervention d’Antoine Mellies – 28 mars 2018

Rapport n° 2759

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 28 mars 2019, Antoine Mellies a exposé la position du groupe RN au sujet du projet régional du SRADDET :

Merci Monsieur le Vice-président,

Le SRADDET institué par la loi NOTRe créant les nouvelles régions portait une ambition de simplification puisque ce document fusionne le Schéma régional climat, air, énergie, le Schéma régional des infrastructures et des transports, le Schéma régional de l’intermodalité et le Plan régional de prévention et de gestion des déchets.

Mais une ambition d’aménagement est censée être visionnaire de notre belle région Auvergne-Rhône-Alpes en cohérence avec les autres régions françaises.

Je précise et j’insiste sur ce mot cohérence, car avant de connecter les quatre moteurs de l’Europe, de réaliser le mécanisme d’interconnexion européen, de connecter Lyon, Turin, Rome, Hambourg, Vienne, Budapest, et j’en passe, il convient d’abord de relier Lyon à Bordeaux, Clermont à Guéret, Clermont à Limoges ou encore Grenoble à Gap. Voilà quelle doit être notre priorité en matière d’équilibre et d’égalité des territoires. Lire la suite

La Région innove pour vos transports – pour de nouvelles mobilités propres et accessibles

Intervention d’Antoine Mellies – 29 mars 2019

Rapport n° 2760

Le 28 mars 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Antoine Mellies s’est prononcé sur le projet de réouverture de la ligne ferroviaire Sathonay-Trévoux :

Merci Monsieur le Président,

Je ne vais pas répéter ce qui a déjà été dit par mes collègues. Nous étions partis pour voter pour ce rapport mais finalement nous allons nous abstenir.

Il est incroyable de penser que l’on est capable de creuser un tunnel pour le Lyon-Turin mais qu’en revanche, c’est mission impossible pour qu’un tram train accède à la gare de la Part Dieu. Cela pose deux questions.

Premièrement, la Région doit rappeler que l’aménagement du territoire sur la métropole lyonnaise ne dépend pas uniquement du périmètre de la métropole de Lyon. Les intérêts des métropolitains lyonnais dépassent largement le périmètre de cette métropole de Lyon. Cela démontre que, dans cette affaire, c’est encore le tout puissant président de la Métropole qui a décidé de n’en faire qu’à sa tête par rapport à cette nouvelle ligne. Lire la suite

Territoire de solidarités entre l’homme et la nature – révision de la charte du PNR de la Chartreuse

Explication de vote de Bruno Desies – 28 mars 2019

Rapport n° 2754

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 28 mars 2019 : Bruno Desies a exposé la position du groupe Rassemblement National sur la révision de la charte du Parc Naturel Régional (PNR) de la Chartreuse :

Monsieur le Président,

Sans en faire l’inventaire, les 13 orientations retenues vont toutes dans un souci de préserver la richesse et l’identité de nos territoires. Les PNR sont assurément un excellent outil pour protéger les hommes et les paysages des effets pervers de la mondialisation et de la métropolisation. Toute personne sensée adhère à ces principes.

Toutefois, quant aux moyens d’actions déployés et aux orientations budgétaires retenues, les différents exécutifs successifs ici présents n’ont pas brillé par leur compétence ces 15 dernières années. Que d’argent inutilement dilapidé, que d’organismes intermédiaires inutilement biberonnés, tout cela pour des actions stériles notamment de sensibilisation. Le bilan 2008-2019 est très clair, point 2.3.2 du rapport, le bilan est « globalement positif » sauf que, vu les attentes pressantes des habitants, vu l’urgence environnementale et eu égard aux contraintes budgétaires, le bilan ne doit pas se contenter d’être globalement positif, il doit être 100 % positif. On en est loin. Lire la suite

La Région au service des territoires : une nouvelle ambition collective pour ALPEXPO

Explication de vote de Bruno Desies – 29 mars 2019

Rapport n° 2753

Le 28 mars 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Bruno Desies s’est exprimé sur le projet régional pour Alpexpo :

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les élus,

Le site d’Alpexpo est né du recyclage des infrastructures construites à l’occasion des Jeux Olympiques d’hiver de 1968 qui lancèrent l’industrie des sports d’hiver en France en production d’équipements comme en développement touristique. Très rapidement, ce site accueillit le salon des sports d’hiver, de réputation internationale. Ce salon aida à propulser des entreprises extraordinaires par leur dynamisme et leurs innovations technologiques au niveau de leaders mondiaux. Avec le temps, un portefeuille de salons de qualité s’est constitué, grâce aux talents des commissaires. Je pense au Salon des antiquaires, au Salon Artisa, au Salon Naturissima et à bien d’autres.

A partir des années 90, un goût désintéressé pour l’immobilier aidant, la municipalité socialiste DESTOT a commencé à lorgner sur les 40 000 mètres carrés du site. S’en est suivi un processus de démolition en douce, un peu comme quand la SNCF veut fermer une ligne ! Comme cela durait, le maire DESTOT nomma en 2009 à la Direction de la société d’économie mixte, un « nettoyeur », en la personne d’un certain Guy CHANAL. Malheureusement pour lui, il tomba sur un os. En 2013, il sera condamné, ainsi que la SEM, dans un procès pour harcèlement historique, faisant intervenir onze parties civiles, tant par le montant des indemnités que par la peine de prison. Cet os, Monsieur le Président, c’était ma sœur. Lire la suite

Plan ambition cheval

Intervention de Stanislas Chavelet – 29 mars 2019

Rapport n° 2751

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 28 mars 2019, Stanislas Chavelet s’est prononcé sur le “Plan ambition cheval” :

Monsieur le Président, chers collègues,

Vous nous proposez ce plan Ambition Cheval pour un financement global de 7,4 M€. Vous le savez, notre groupe est favorable à ce type d’aides directes si toutefois elles ne se traduisent pas par une arrière-pensée électoraliste. N’ayons pas l’esprit chagrin et ne boudons pas notre plaisir.

Nous sommes naturellement sensibles au soutien à cette filière qui a particulièrement souffert d’une fiscalité fluctuante, d’une baisse significative des naissances (moins 27 % entre 2007 et 2017), d’une baisse de 10 % des licenciés de 2013 à 2018. Ce secteur représente pourtant une part importante du patrimoine et du génie français dans toutes les disciplines du genre, notamment sportives. Lire la suite

L’orientation comme outil de développement économique et réussite personnelle (avec amendements)

Intervention de Muriel Burgaz – 28 mars 2019

Rapport n° 2758

Le 28 mars 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Muriel Burgaz s’est prononcée sur l’orientation comme outil de développement économique et de réussite personnelle :

Monsieur le Président, chers collègues,

L’orientation est bien la clé essentielle. En obtenant plus de compétences dans ce domaine, la Région a, entre les mains, un levier d’actions efficace au service de l’emploi.

Efficace à condition d’être plus exigeant. De faire le tri et d’arrêter de financer les yeux fermés, des centaines d’organismes de formation. Pour info, la France dispose de 55 000 organismes de formation. En Allemagne, on en compte seulement 5 000 avec davantage de résultats. Cherchez l’erreur !

Un levier d’actions efficace à condition d’être innovant. On nous dit que les politiques d’éducation et d’emploi ont tout à gagner avec la décentralisation, ce dont on doute fortement. On aimerait savoir comment la Région va adapter les qualifications proposées au tissu économique de notre territoire. Comment va-t-elle identifier les opportunités d’insertion selon les spécificités de notre région ? Comment va-t-elle créer plus de liens entre les formations et les offres d’emplois disponibles dans notre région ? Ce rôle stratégique de la Région reste, à ce jour, totalement inconnu. Lire la suite

Auvergne-Rhône-Alpes, 1ère Région industrielle de France, veut renforcer ses “territoires d’industrie”

Intervention de Thibaut Monnier – 28 mars 2019

Rapport n° 2752

Le 28 mars 2019, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Thibaut Monnier  a pointé les responsables de la désindustrialisation en France :

Monsieur le Président,

Si je résume l’esprit de ce dispositif, la reconquête industrielle repasserait par les territoires. Mais de qui se moque-t-on, Monsieur le Président ? Comme si le saupoudrage de quelques sites allait redynamiser le tissu industriel français et régional ! Le Président MACRON croit vraiment qu’avec un effort de 1,3 Md€, il renversera la malheureuse tendance de la disparition de nos industries dans un secteur qui génère 300 Md€ par an ? Ce n’est pas sérieux.

Je rappelle le constat local. Les pertes d’emploi industriel se sont essentiellement concentrées dans trois départements de la région. Dans le Rhône, on a connu moins 75 000 emplois entre 1975 et 2014, dans la Loire, moins 50 000 emplois et en Isère moins 30 000 emplois. En quarante ans, près de trois-quarts des destructions d’emplois industriels sont intervenus dans notre région dans ces trois départements. Sur le territoire national, c’est plus d’un million d’emplois en moins depuis 1995. Qui a gouverné depuis lors ? Qui a mené les politiques ruineuses pour notre pays en soumission totale des politiques européennes ? En grande majorité c’est vous, Monsieur WAUQUIEZ, bien avant Monsieur MACRON. C’est bien votre famille en menant une politique de concurrence libre et non-faussée, sans aucun protectionnisme, qui avez laissé se déplacer le coeur industriel de l’Union Européenne, en Allemagne et dans les pays d’Europe Centrale. Lire la suite

Règlement intérieur de la Commission d’appel d’offre

Explication de vote de Sophie Robert – 28 mars 2019

Rapport n° 2756

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 28 mars 2019, Sophie Robert s’est prononcée sur le renouvellement de la Commission d’appel d’offre :

Monsieur le Président,

Ce règlement est bienvenu puisqu’il permet de changer les élus de votre majorité qui ne viennent jamais à la commission d’appel d’offres. Monsieur JACQUART a raison de le souligner, elle n’a pu se réunir depuis le début du mandat, que parce que Madame RIAMON ou moi-même étions présentes.

Nous voterons pour, bien sûr.