L’écologie détournée en levier idéologique

Tribune libre paru dans Décisions 61 / mars 2015

Décissions - mars 2015Quel pourrait bien être l’objectif du classement du lac d’Aiguebelette (Savoie) en Réserve naturelle régionale (RNR) par l’Exécutif de gauche ? La protection de sa biodiversité et de son espace naturel remarquable ? Certes, mais derrière cet objectif affiché et louable se cachent en réalité d’autres objectifs moins louables.

En effet, la création d’une RNR par l’Exécutif de gauche va toujours de pair avec une série de restrictions importantes pour les habitants qui y vivent et travaillent : restrictions foncières, restrictions de chasse et de pêche, restrictions agricoles, restrictions des activités touristiques, etc. De plus, la définition du périmètre d’une RNR est souvent arbitraire, ne tenant pas compte de l’avis des communes rurales concernées. Nous voyons ainsi avancer un véritable rouleau compresseur idéologique qui permet de mettre sous tutelle des pans de territoires entiers en confiant leur gestion aux associations amies de la gauche, ceci au détriment de ceux qui en sont les légitimes propriétaires aujourd’hui.

Budget 2015 : une caricature

Tribune libre parue dans Décisions 60 / février 2015

Décisions 60Le dernier budget de l’exécutif socialo-écolo-communiste fut une caricature : un fonctionnement qui absorbe désormais 70 % des ressources au détriment de l’investissement, des dépenses de personnel qui ne cessent d’enfler tout comme l’emprunt, les emprunts d’aujourd’hui annonçant les impôts de demain ! Le fait que 20 % du budget (500 millions d’euros) soient affectés à des dépenses hors compétences achève de démontrer l’incurie de cette majorité plus que jamais divisée et incapable de gérer.

Quittant le Conseil régional après 29 ans dans cette institution, Bruno Gollnisch profita du débat sur ce budget pour rappeler les mesures de bon sens qui pourraient remettre les territoires de France sur la bonne voie. Il faut clarifier, il faut simplifier, revenir à trois niveaux d’administration dont les ressources, les compétences, le fonctionnement soient clairement individualisées. Il faut surtout finir avec l’hypertrophie bureaucratique.

« Clarifier et simplifier ne suffira certes pas à résoudre tous nos problèmes. Mais cela irait enfin dans le bon sens ! ».

Préférence régionale…

Tribune libre parue dans Décisions 59 / janvier 2015

Décisions 59Selon une récente étude de la FNSEA, 75% des aliments de la restauration hors domicile en France sont d’origine étrangère. Et en région ? Une enquête de la Fédération des maires des villes moyennes nous apprend que 58% des denrées utilisées en restauration scolaire sont achetées hors cadre régional. Les producteurs locaux sont donc majoritairement laissés pour compte ! Comment pourrait-on mieux démontrer le mépris qu’affichent régulièrement nos élus de gauche et de droite vis-à-vis des Rhônalpins ?

Après l’appauvrissement de nos exploitations agricoles, voire leur faillite, la grogne monte dans les campagnes. Au pied du mur, la gauche socialiste de Jean-Jack Queyranne prône désormais la « relocalisation de l’agriculture et de l’économie » par « les circuits courts de proximité ». Autrement dit, la préférence régionale ! Bravo ! C’est le programme du Front national ! Le bon sens est visiblement en marche.

Mais alors, pourquoi la préférence nationale ne serait-elle pas de droit alors que la préférence régionale le devient ?

Bon appétit en Rhône-Alpes !

Tribune libre paru dans Rhône-Alpes 35 / Hiver 2014

Rhône-Alpes_35Vous êtes-vous déjà demandés, où et comment sont produits les viandes, les œufs et les produits laitiers que vous consommez ? Certes, pourquoi vous inquiéter ? Les publicités sont alléchantes, les emballages attirants, les goûts insoupçonnables…

Pourtant, derrière ces belles apparences se cache la mainmise des institutions agro-alimentaire et la détresse de nos paysans.

Trahies par la gauche et par la droite, 40% de nos exploitations ont déjà été contraintes de mettre la clef sous la porte depuis l’an 2000. Dans un système mondialiste et européiste, leurs productions ne peuvent concurrencer les importations étrangères à bas coût. De plus, nos gouvernants et l’Union Européenne leur imposent des réglementations couteuses et bureaucratiques. Ainsi, années après années, nos paysans ont été transformés en quémandeurs de fonds publics et ne peuvent plus vivre de leur seul travail. Leur disparition est alors programmée.

Le vide qu’ils laissent est comblé par des usines agro-industrielles, beaucoup plus rentables. Et comment ! Citons par exemple la « ferme à 1000 vaches » dans la Somme. Inaugurée il y a quelques semaines, elle cloisonne 1000 vaches et 750 génisses (privées de pâturages) avec seulement 5 m2 de surface par animal. Son but : rentabiliser l’usine avec un lait produit à bas coût, et surtout avec le fumier transformé en méthane, puis en électricité, revendue à EDF. Or, c’est le gouvernement PS/Verts qui permet de revaloriser le méthane du fumier depuis mars 2013, au point qu’il rapporte désormais plus que le lait.

On touche là au paradoxe des socialistes : à quoi bon annoncer soutenir les paysans s’ils maintiennent la France prisonnière de l’engrenage mondialiste et européiste qui les détruit ?

Mauvaises nouvelles !

Tribune libre parue dans Décisions 58 / octobre 2014

Décisions 58Vous conduisez une voiture ? Mauvaises nouvelles pour vous : le gouvernement Hollande/Valls a décidé d’augmenter les taxes sur les carburants à la pompe à essence. A partir du 1er janvier 2015, vous payerez donc 2 centimes de plus par litre d’essence et 4 centimes de plus par litre de gazole.

Des mauvaises nouvelles, il y en a aussi du côté du Président Queyranne (PS) à la Région : le 2 octobre dernier, il a fait revoter en Assemblée les taxes supplémentaires de 2,5 centimes par litre d’essence et autant pour le gazole. Lire la suite

SNCF : annonce d’un désastre

Tribune libre parue dans Rhône-Alpes 34 / Automne 2014

Rhône-Alpes 34 Automne 2014jpgAu Conseil régional Rhône-Alpes, l’Exécutif de gauche et l’UMP sont d’accord : il faut obliger les Rhônalpins à utiliser les transports collectifs (bus, trains). Alors que les automobilistes sont taxés et harcelés (suppression de voiries, de parkings, etc.), les transports collectifs eux, sont largement subventionnés ; même avec les impôts de ceux qui ne les utilisent pas. Savez-vous que les deux-tiers du prix du billet de train sont payés par vos impôts ? Ainsi plus il y a de voyageurs, plus le contribuable doit mettre la main à la poche. Les transports collectifs sont donc très déficitaires, contrairement aux déplacements en voiture à la charge exclusive des automobilistes. Un tel collectivisme est évidemment voué à l’échec. Lors des grèves (octobre 2012, juin et décembre 2013, juin 2014), toute la société a été prise en otage. Initiées par des syndicats minoritaires, SUD et la CGT, ces grèves ne mobilisent cependant que peu de grévistes (dernièrement 17,5%). Sachez encore que la CGT est subventionnée par le Conseil régional et donc par vos impôts ! Lire la suite

Vous avez dit logement ?

Tribune libre parue dans Décisions 57 / Juillet 2014

Décisions 57 - juillet 2014Il y a 30 000 ans, l’homme de Cro-Magnon habitait donc la grotte Chauvet, en Ardèche. À en juger par l’héritage artistique qu’il y a laissé, le jugement qu’il portait sur son « logement » était visiblement meilleur que celui de beaucoup de nos contemporains.

En effet, aujourd’hui, beaucoup de nos compatriotes se plaignent de la « crise du logement » : difficulté d’obtenir un habitat social, priorité d’attribution à des familles fraîchement débarquées en France, au nom de l’humanisme républicain, insalubrité et vétusté des rares logements vacants…

Nombreux sont les Rhônalpins qui ne parviennent plus à se payer un logement décent : jeunes en décrochage scolaire et donc au chômage, employés et retraités taxés à outrance, ouvriers concurrencés par la main-d’œuvre immigrée, etc. Alors, à quoi bon, M. le Président Queyranne, présenter un plan contre la crise du logement en Assemblée régionale, puisque vous êtes complices des causes de cette situation ?

Si notre ancêtre avait pu prévoir cette politique socialiste de l’habitat, croyez-vous qu’il serait sorti un jour de sa caverne ?

Faire des ruines sans guerre

Tribune libre parue dans Rhône-Alpes 33 / Été 2014

Rhône-Alpes 33  -  Eté 2014Cette année, nous célébrons le 100e anniversaire du début de la Grande guerre. Elle nous a laissé des champs de ruines. Mais on peut y parvenir aussi autrement, bien que dans une moindre mesure : la gauche à laquelle appartient Jean-Jack Queyranne (PS) et qui dirige notre région depuis 2004 a la faculté de produire des ruines sans même faire la guerre.

Regardez par exemple le résultat de sa politique en Ardèche. Le visiteur non averti sera surpris d’y rencontrer habitations, commerces et même des villages entière abandonnés ou plus ou moins en ruines, des centres-ville dégradés et des champs agricoles en friche. Pire, de nombreuses localités d’Ardèche continuent à se dépeupler, signe d’une économie locale en crise.

Les entreprises ardéchoises sont frappées par des licenciements massifs, chômages techniques, délocalisations ou fermetures : que l’on pense à GL Bijoux, Chomarat, Irisbus-Iveco, Payen, etc. En même temps, la gauche fait fabriquer des objets promotionnels au Bangladesh et en Inde, subventionne l’industrie de la chaussure vietnamienne, dote le siège régional de panneaux-photovoltaïques chinois, etc… Ses ambitions sont visiblement ailleurs. Lire la suite

Un nouveau pas vers la « démocrature »

Tribune libre parue dans Décisions 56 / Mai 2014

Décisions 56Le nouveau gouvernement socialiste de Manuel Valls a fait connaître son intention de supprimer les organes élus des départements et de regrouper les régions. Ainsi, la Région Rhône-Alpes pourrait être contrainte de fusionner avec l’Auvergne.

Le groupe Front National a donc présenté un vœu en Assemblée régionale l’invitant à contester ce projet. D’abord parce que ce dernier a été annoncé sans aucune concertation préalable. Ensuite, parce qu’il réduirait le département à une circonscription purement administrative, loin des préoccupations des habitants. De même, le regroupement des régions éloignerait encore plus les élus de leurs électeurs ; il achèverait de priver les régions de leurs identités historiques ou géographiques. Enfin, ce projet ne créerait aucune économie dans les finances publiques : la preuve a été faite au niveau municipal que les regroupements artificiels, loin de générer des économies d’échelle, augmentent les coûts.

La gauche, se méfiant désormais du peuple pour garder le pouvoir, a évidemment rejeté le vœu du FN. Les élus UMP n’ont pas fait mieux !

Technologies numériques : l’outil ne fait pas l’artisan

Tribune libre parue dans Rhône-Alpes 32 / Printemps 2014

Rhône-Alpes 32 - Printemps 2014La nature des outils dont nous disposons pour communiquer influe sur notre façon de penser et de considérer la réalité. Ainsi, les scientifiques ont pu démontrer que l’apparition d’un nouvel outil au cours de l’histoire correspondait à l’avènement d’une nouvelle époque (que l’on pense à l’invention du livre codex au 4e siècle ou à celle de l’imprimerie au 15e siècle). Aujourd’hui, un nouveau changement est en train de se produire avec l’émergence des technologies numériques.

Grâce à ces technologies, communiquer n’a jamais été aussi simple et rapide qu’aujourd’hui (téléphone, courriel, facebook, etc.). Pour autant, se fait-on mieux comprendre ? Le nombre de personnes isolées et se disant seules n’a jamais été aussi important. Selon la Fondation de France, 11 % des Français sont désormais seuls et 13 % autres se sentent exclus. Le nombre de célibataires a également doublé en trente ans. Visiblement, l’outil ne fait toujours pas l’artisan. Si l’artisan n’est pas à la hauteur, l’outil ne le sera pas non plus, quelle que soit sa perfection. Lire la suite