Sécurité : refus scandaleux d’accorder la gratuité des TER aux douaniers !

Seul le groupe Rassemblement National (RN) y était favorable

En octobre 2016, le président de Région Laurent WAUQUIEZ, a accédé à la demande du groupe FN d’accorder la gratuité des TER aux policiers et gendarmes. Le but, augmenter la sécurité dans les TER. Lors de l’Assemblée plénière du 12 octobre 2018, le groupe RN (anciennement FN) a demandé par la voix de Marie DAUCHY dans un amendement d’accorder la gratuité également aux douaniers (amendement n° 57 du rapport AP-2018-10 / 15-18-2157). En effet, les douaniers sont formés aux mêmes méthodes que les gendarmes et policiers, possèdent le même armement et interviennent dans les mêmes conditions. Lire la suite

Question orale : Pour la création d’un RER Sud lyonnais

Question orale présentée par Antoine Mellies – 12 octobre 2018

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 12 octobre 2018, Antoine Mellies a demandé à l’Exécutif s’il compte lancer une étude en vue de la création d’un RER Sud lyonnais :

Madame la Vice-présidente,

Le président Laurent Wauquiez avait fait de l’amélioration de l’offre de transport TER de proximité une priorité. Il avait même promis que la renégociation du contrat SNCF allait tout changer. Que les nouvelles pénalités allaient la contraindre à se réformer ou à tout le moins à faire semblant de se remettre en question.

Malheureusement, il suffit d’écouter les usagers de la ligne emblématique St Etienne- Lyon, pour comprendre que la SNCF fait tout le contraire :

– « On est parqués comme du bétail. Collés aux portes et aux fenêtres ».
– « Je suis maintenant prête à abandonner le train pour reprendre la voiture. Tant pis pour les bouchons et la pollution. On n’est pas entendus ni même écoutés. »
– « Au moment où nous n’arrivions même pas à monter dans les trains, la SNCF menait une opération de communication en nous offrant des croissants et du café. Un comble ». Lire la suite

Nouveau dispositif de financement des travaux de sécurisation des passages à niveau (avec amendement)

Intervention de Bruno Desies – 11 octobre 2018

Rapport n° 2158

Le 11 octobre 2018, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Bruno Desies est intervenu sur le financement des travaux de sécurisation des passages à niveau :

Monsieur le premier Vice-Président, Madame la Vice-Présidente, chers collègues,

Ce rapport portant sur le financement des travaux de sécurisation des passages à niveau est à replacer dans le contexte plus large de la tendance longue des collectivités locales à se substituer par nécessité, aux carences de l’État ou des entités qu’il administre. On ne reviendra pas sur la nécessité de supprimer les passages à niveau au regard des tragédies de ces dernières années. On s’interrogera en revanche, sur la raison pour laquelle la Région s’implique dans ce qui la concerne à la marge eu égard à ses domaines de compétences.

Force est de constater que pour maintenir les infrastructures indispensables à l’économie, la Région a dû assumer au fil des ans et dans des proportions encore impensables il y a encore une décennie, des pans entiers de charges revenant de droit à la SNCF ou à l’État, Ainsi ce rapport intervient après non seulement l’achat du matériel roulant dont nous n’avons même pas la maîtrise des performances d’exploitation, mais désormais l’entretien des voies, sans pour autant déduire la facturation de la SNCF pour ses services. Lire la suite

Sécurisation des transports (avec amendement)

Intervention de Gabriel de Peyrecave – 11 octobre 2018

Rapport n° 2157

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 11 octobre 2018, Gabriel de Pyrecave a demandé plus de sécurité dans les TER :

Il est dommage que le Président WAUQUIEZ ne soit pas là puisque je m’adresse surtout à lui. Ce n’est pas grave,

Monsieur le Vice-Président, chers collègues,

L’Etat ne remplit pas sa mission primordiale:assurer la sécurité de la France et des Français. Le crime et la délinquance ne cesse de se développer alors que la police et la justice, sont toujours moins en mesure d’exercer leurs missions. Chaque jour qui passe fournit son lot de faits divers et d’agressions mortelles. L’augmentation en nombre et l’aggravation en violence que connaissent la criminalité et la délinquance dans notre pays, est une rupture avec plus de mille ans de civilisation. Elle rechute dans son contraire, la barbarie. C’est le symptôme le plus patent de la faillite de ceux qui prétendent nous diriger. Lire la suite

Notre élu Bruno Desies aux obsèques d’Adrien Perez, victime de l’immigration-invasion

Le 28 juillet 2018, le Français Adrien Perez (26 ans) a été tué par trois jeunes issus de l’immigration-invasion devant le Phénix, une discothèque de Meylan (38). Notre élu Bruno Desies s’est rendu à ses obsèques ce vendredi 3 août. Il décrit un silence de plomb. Il n’y avait aucun représentant du MRAP, de la LICRA de SOS-Racisme ou de l’Etat.

Pour avoir plus d’informations sur ce crime abominable, veuillez consulter l’article “Meurtre d’Adrien Perez : le grand silence des bien-pensants !” du site Internet “Boulevard Voltaire”.

Question orale : Contre la dégradation de l’accès au service public ferroviaire

Question orale présentée par Marie Dauchy – 15 juin 2018

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 15 juin 2018 : le groupe RN a présenté, par l’intermédiaire de Marie Dauchy, une question orale à l’Exécutif sur la dégradation de l’accès au service public ferroviaire :

Monsieur le Président, Madame la vice-présidente,

Il y a quelques mois, la SNCF annonçait la fermeture de gares et de guichets en Savoie pour la rentrée prochaine.  Un grand nombre d’élus ont participé à une manifestation le 15 Mai 2018 contre la fermeture des gares de Saint-Avre-La-Chambre et de Saint Michel de Maurienne et contre la réduction des horaires d’ouverture de celles de Saint Jean de Maurienne et de Modane.

Nous y avons pris symboliquement le train pour marquer notre attachement à la qualité et au développement de la desserte ferroviaire de notre vallée de la Maurienne. Lire la suite

Question orale : Faire une communication publique des élus référents

Question orale présentée par Agnès Marion – 15 juin 2018

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 15 juin 2018, le groupe RN a demandé, par la bouche d’Agnès Marion, des informations sur la communication de la liste des élus référents, liste systématiquement retenue par l’Exécutif :

Monsieur le Président,

Depuis votre arrivée à la tête de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, vous avez créé un nouveau système pour mailler le territoire de la région : des élus, appartenant tous à votre majorité, ont été désignés référents sur un territoire donné. Ainsi, ce sont eux qui filtrent les demandes de subventions, poussant certains dossiers, en rejetant d’autres. Lire la suite

Action “Cœur de ville” : Auvergne-Rhône-Alpes investit pour ses cœurs de ville (avec amendement)

Intervention de Bruno Desies – 14 juin 2018

Rapport n°AP-2018-06 / 17-4-1658

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 14 juin 2018, Bruno Desies a expliqué précisément pourquoi les commerces de nos centres-villes meurent. En même temps, il a évoqué un certain nombre de solutions :

Monsieur le Président,

Sans vouloir décourager le Président HORTEFEUX, je peux le rassurer, les interventions qu’il a déjà énoncées n’enrayeront en rien le dépérissement des bourgs et centres-villes et encore moins les revitaliseront. Je vais m’expliquer.

Avec une régularité de métronome, les municipalités, la Région et maintenant l’État lancent des programmes de redynamisation de centres-villes ou plus exactement d’enrayement de leur dépérissement. Comme toujours venant du politique en France, UMPS du moins, pour qui il faut dépenser pour exister, l’approche bureaucratique est privilégiée pensant qu’il s’agit d’un problème d’infrastructures ou d’offres alors qu’il s’agit avant tout d’un problème de détournement de trafic et de concurrence faussée. Lire la suite

Réduction du trafic TER sur la ligne Lyon Perrache–Givors : Laurent Wauquiez menace l’avenir d’une ligne d’intérêt public !

Communiqué d’Antoine Mellies – 18 avril 2018

Laurent Wauquiez aime se présenter comme le sauveur du réseau ferroviaire de proximité. Pourtant, derrière la communication du président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, il y a la triste réalité de la réduction du trafic TER entre les gares de Lyon Perrache et Saint-Etienne. Cette réduction du trafic prévue aux heures de pointe est irresponsable et va encore surcharger les rames existantes sur la ligne Givors–Lyon Part-Dieu qui sont pourtant totalement saturées ! En effet, le temps de trajet sera allongé d’en moyenne 10 minutes pour les usagers en provenance de Saint-Etienne ce qui les incitera à préférer la ligne Saint-Etienne–Lyon Part Dieu.

Ce désengagement est un non-sens à l’heure où les enjeux de mobilité entre Saint-Etienne, Givors et Lyon n’ont jamais été aussi importants. Ces enjeux exigent au contraire la transformation de la Ligne Lyon Perrache–Givors en véritable réseau express régional (RER) inspiré du modèle francilien et qui prévoit notamment une rénovation complète de la gare Givors-Canal. Lire la suite