Action “Cœur de ville” : Auvergne-Rhône-Alpes investit pour ses cœurs de ville (avec amendement)

Intervention de Bruno Desies – 14 juin 2018

Rapport n°AP-2018-06 / 17-4-1658

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 14 juin 2018, Bruno Desies a expliqué précisément pourquoi les commerces de nos centres-villes meurent. En même temps, il a évoqué un certain nombre de solutions :


Amendement présenté par Bruno Desies

Exposé des motifs :

Le dispositif national « Action Cœur de Ville » est une réponse à une prise de conscience tardive des ravages de la création de centres commerciaux en périphérie, auxquels s’ajoutent les conséquences désormais visibles de l’ouverture le dimanche de la grande distribution (que personne n’avait demandée).

Il serait inepte de financer des opérations de revitalisation de centres-villes dont les élus, simultanément, favorisent le dépérissement par l’inscription au PLU de créations ou agrandissements de surfaces commerciales en périphérie, surfaces commerciales, de plus, presque toujours conquises sur des terres cultivables. Lire la suite

Réduction du trafic TER sur la ligne Lyon Perrache–Givors : Laurent Wauquiez menace l’avenir d’une ligne d’intérêt public !

Communiqué d’Antoine Mellies – 18 avril 2018

Laurent Wauquiez aime se présenter comme le sauveur du réseau ferroviaire de proximité. Pourtant, derrière la communication du président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, il y a la triste réalité de la réduction du trafic TER entre les gares de Lyon Perrache et Saint-Etienne. Cette réduction du trafic prévue aux heures de pointe est irresponsable et va encore surcharger les rames existantes sur la ligne Givors–Lyon Part-Dieu qui sont pourtant totalement saturées ! En effet, le temps de trajet sera allongé d’en moyenne 10 minutes pour les usagers en provenance de Saint-Etienne ce qui les incitera à préférer la ligne Saint-Etienne–Lyon Part Dieu.

Ce désengagement est un non-sens à l’heure où les enjeux de mobilité entre Saint-Etienne, Givors et Lyon n’ont jamais été aussi importants. Ces enjeux exigent au contraire la transformation de la Ligne Lyon Perrache–Givors en véritable réseau express régional (RER) inspiré du modèle francilien et qui prévoit notamment une rénovation complète de la gare Givors-Canal. Lire la suite

Question orale : Stationnement en Métropole

Question orale du groupe FN, présentée par Agnès Marion – 29 mars 2018

Monsieur le Président,

Dans votre rapport n° 1445 : « La Région aux cotés des territoires : le programme économie de proximité », ne sont pas concernées les communes des métropoles, sauf celles des quartiers politique de la ville et celles de moins de 2000 habitants : ces critères rendent de facto la Métropole de Lyon, à l’exception de quelques villages et quartiers, inéligibles à votre dispositif. A commencer par le centre-ville de Lyon. Or, la Métropole de Lyon a elle aussi besoin que son activité commerçante de proximité soit vivifiée pour notamment résister à la concurrence des contres commerciaux et grandes surfaces. Lire la suite

Rapport sur le Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET)

Explication de vote d’Anne-Françoise Abadie-Parisi – 29 mars 2018

Rapport n° 1450 : débat sur les objectifs généraux et la question des règles

Le 29 mars 2018, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Anne-Françoise Abadie-Parisi a rejeté le “Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires” (SRADDET), proposé par l’Exécutif de Laurent Wauquiez :

Depuis quelques années, les « expérimentations » hasardeuses dues à la loi NOTRe, voulue et votée par les socialistes, se multiplient dans nos territoires. Le SRADDET en est une, qui signe la fin du modèle français, basé sur une démocratie locale de proximité forte et sur des services publics hyper-compétents, reposant ensemble, sur un Etat stratège et organisateur qui a fait autrefois la grandeur de la France.

Aujourd’hui, les intercommunalités et les métropoles de plus en plus politisées, comme la disparition programmée des départements, privent le citoyen de la décision politique qui ne revient alors qu’aux techniciens ou, pire, aux technocrates et aux élus cumulards d’agglomération. L’ensemble, obligatoire, flou, ultra-complexe de ce schéma, ainsi que la foule d’intervenants rassemblés dans cette conférence territoriale, nous laissent perplexes. Lire la suite

Lettre ouverte à Laurent Wauquiez

A Lyon, le 29 mars 2018

Monsieur le Président,

Il y a une semaine la France était une nouvelle fois frappée en plein cœur par l’innommable qu’il va bien falloir avoir un jour le courage de nommer : l’islamisme !

Au cours de cette sombre journée, un terroriste islamiste franco-marocain, Redouane Lakdim, a, au nom d’Allah, exécuté quatre de nos compatriotes et en a sauvagement blessé quinze autres. Mais au cours de cette même sombre journée, un homme, le lieutenant-colonel Beltrame, parfaitement conscient du péril, a livré sa vie contre celle d’une otage.

Ce vendredi 23 mars, la barbarie s’est heurtée à l’héroïsme : face au pire de la France actuelle, capable de mourir pour tuer, s’est levé le meilleur de la France éternelle, prête à sacrifier sa vie pour en sauver une autre.

La France entière a salué le sacrifice du Colonel Beltrame dont la geste héroïque nous oblige. Son sacrifice ne doit pas rester vain. Vous avez vous même déclaré : “Je veux un hommage par l’action, pas par les discours. » Lire la suite

Voiture à Lyon : Le racket continue, jusqu’à quand pourrons nous tenir ?

Communiqué du groupe FN – 19 janvier 2018

Après la hausse continue du prix des carburants, sans qu’il n’y ait jamais aucune corrélation avec le coût réel du baril de pétrole, après la suppression drastique de près de 7 000 places de parking gratuites à Lyon entre 2016 et 2018, après l’augmentation de 25% du tarif de stationnement pour les résidents en 2015, après le passage de l’amende pour stationnement impayé de 17 à 60 euros au 1er janvier, ainsi qu’à la même date, celle du tarif de horodateurs qui fait que dans certain quartier de Lyon trois heures de stationnement couteront désormais 23 euros (rappelons que le SMIC horaire net au 1er janvier 2018 est à 7,58 euros. Le coût horaire du parking à Lyon est donc plus élevé que le SMIC…), la municipalité et le gouvernement continuent leur offensive contre les automobilistes vache à lait

Nous rappelant les heures les plus sombres du Moyen-Âge, un projet est à l’étude pour installer prochainement un péage urbain à Lyon. On se demande bien jusqu’où les délires de ces édiles incapables de s’opposer à la pensée unique et de privilégier d’autres voies que la coercition et l’intimidation financière, vont aller. Lire la suite

Maxime Chaussat interpelle l’exécutif régional sur les migrants illégaux dans l’Ain

Explication de vote de Maxime Chaussat – 30 novembre 2017

Rapport n° 1040

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 30 novembre 2017, Maxime Chaussat s’est prononcé contre la création d’un nouveau Parc naturel régional (PNR) de l’Aubrac :

Monsieur le Vice-Président, chers collègues,

Il est nous est demandé aujourd’hui de nous prononcer sur la création du Parc Naturel Régional de l’Aubrac et sur la révision de la charte du Parc Naturel Régional de Vercors.

La création/gestion des Parcs Naturels est certes l’une de nos compétences historiques, mais rien n’empêche d’en faire le bilan et de tirer de ce bilan les conclusions qui s’imposent. En effet les Parcs ont été pensé comme des outils au service des politiques d’aménagement du territoire. Lire la suite

Rapport d’observation de la Chambre régionale des comptes Auvergne – R.-A. relatif à l’examen de gestion du compte de développement touristique d’Auvergne de 2010-2015

Explication de Charles Perrot – 30 novembre 2017

Rapport n° 1038

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 30 novembre 2017 : Charles Perrot a pris position au sujet du rapport d’observations de la Chambre régionale des comptes relatif à l’examen de gestion du Comité régional de développement touristique d’Auvergne de 2010 à 2015  :

Monsieur le Président.

Ce que nous a dit Madame AUBOIS est hors sujet, cela ne concerne pas le rapport de la Chambre régionale des Comptes.

Je comprends très bien qu’elle vous attaque par les mesures que vous prenez à l’égard de ce comité régional, à l’égard, en tout cas, de certains salariés qui n’y sont évidemment pour rien.

Il faut aller chercher la genèse de l’histoire dans le rapport de la Chambre régionale des Comptes qui examine les comptes de 2010 à 2015, en consolidant 2016. Que dit-elle ? C’est ce qui est important, puisque c’est ce sur quoi nous devrons nous prononcer. Lire la suite

Nouvelle convention TER : moins de retards, plus de sécurité, plus de qualité (avec amendements)

Intervention d’Alain Breuil – 30 novembre 2017

Rapport n° 1033

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 30 novembre 2017, Alain Breuil a abordé la nouvelle Convention TER conclue entre la Région et la SNCF :


Amendement présenté par Alain Breuil

Pour une lisibilité en matière de coûts refacturés Lire la suite

Actes de délinquance au collège Paul Vallon : l’augmentation des effectifs ne suffira pas…

Communiqué d’Antoine Mellies – 21 novembre 2017

L’explosion d’une bombe artisanale dans l’enceinte du collège Paul Vallon a créé un électrochoc salutaire chez le personnel enseignant et chez les parents d’élèves. Ces derniers ont décidé de cesser les cours afin de dénoncer le manque cruel de moyens humains et l’absence d’équipements de sécurité indispensables pour la sanctuarisation de l’établissement. Avec seulement 6 surveillants pour 517 élèves, soit 1 surveillant pour 86 élèves, il était prévisible que la situation allait un jour gravement dégénérer, l’affaire de la bombe artisanale n’étant que la suite d’une longue série d’actes de délinquance, de violences et d’incivilités qui ternissent l’image du collège.

Ce faisceau de troubles au bon déroulement de la vie scolaire démontre qu’un classement en réseau d’éducation prioritaire (REP) voire REP + constitue une mesure plancher permettant d’augmenter les effectifs du personnel éducatif. La mise en sécurité de l’établissement est également un investissement prioritaire qui relève de la compétence de la Métropole de Lyon. Le Rectorat et la Métropole de Lyon doivent donc proposer au personnel et aux parents d’élèves un pacte de confiance suffisamment ambitieux : le classement du collège de Bans en REP +, l’installation de la vidéo surveillance et la mise en sécurité de l’enceinte de l’établissement. Lire la suite